•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : nombre d’hospitalisations en baisse à Horizon Santé-Nord

L'hôpital régional Horizon Santé-Nord à Sudbury.

Le nombre d'employés qui doivent s'isoler est également en baisse.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Radio-Canada

Le PDG d’Horizon Santé-Nord (HSN) affirme que les admissions liées à la COVID-19 sont toujours élevées à l'hôpital régional, mais qu’il y a des signes encourageants.

Dominic Giroux dit qu'il y a environ 39 patients atteints de COVID-19 admis comparativement à 61 il y a quelques semaines.

Les chiffres fluctuent d'une semaine à l'autre donc je ne veux pas proclamer victoire, trop tôt, au contraire. Mais je souligne que sur deux semaines, nous avons vu le nombre d'admissions diminuer, ce qui est encourageant, affirme-t-il.

Par ailleurs, une proportion beaucoup plus faible d'employés doit s'isoler en raison de la COVID-19.

Dominic Giroux indique qu'environ 1,5 % de la main-d'œuvre est en isolement présentement, comparativement à 4,4 % au plus fort des pénuries de personnel.

Dans un courriel, Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario, affirme qu'il est important de voir l'envers du décor de la crise de dotation en personnel dans les hôpitaux de l'Ontario, et pas seulement les absences liées aux infections pandémiques ou à l'isolement dû à l'exposition.

« Même avant la pandémie, l’Ontario avait le taux de dotation en personnel hospitalier le plus bas de toutes les provinces. Les hôpitaux étaient déjà en manque de personnel. »

— Une citation de  Michael Hurley, président du Conseil des syndicats d'hôpitaux de l'Ontario

Les postes vacants d'aides-soignants et d’aides-infirmiers ont plus que doublé. Les postes vacants dans d’autres professions de soutien aux services de santé ont plus que quadruplé, ajoute M. Hurley.

Le PDG de HSN dit faire preuve d’un optimisme prudent par rapport au nombre d'hospitalisations.

Ce sont deux tendances encourageantes, mais nous avons vu les tendances changer très rapidement de semaine en semaine au cours des deux dernières années, affirme M. Giroux.

Dominic Giroux souligne qu'il est difficile d'avoir une image exacte des cas de COVID-19 dans la communauté en raison du manque de tests PCR.

Par ailleurs, le PDG indique que le retard dans les chirurgies a été réduit d'environ deux cents cas depuis le mois de mars.

Il y a maintenant environ 5 100 personnes en attente d'une intervention chirurgicale, un nombre ​​toujours beaucoup plus élevé qu'avant la pandémie.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !