•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de nouvelle école francophone en vue pour Saint-Jean au N.-B.

Le Conseil d’éducation du District scolaire francophone Sud priorise plutôt un agrandissement de l’école Samuel-de-Champlain.

Des dizaines d'élèves jouent dans la cour de l'école

Le président du Conseil d'éducation du DSFS parle d'une « décision stratégique » pour répondre aux besoins de la communauté francophone « le plus rapidement possible ».

Photo : Facebook/Centre scolaire Samuel-de-Champlain

Radio-Canada

Les familles francophones de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick ne verront pas la construction d’une nouvelle école dans la région, du moins dans les prochaines années. Le Conseil d’éducation du District scolaire francophone Sud (DSFS) a plutôt décidé de miser sur un projet d’agrandissement de l’école Samuel-de-Champlain. La demande sera soumise au ministère de l’Éducation sous peu.

Lors d’une récente réunion du Conseil d’éducation (CED) du DSFS, le conseil a établi ses priorités en matière d’immobilisation pour 2023-2024. On apprend que cinq projets majeurs seront priorisés, dont l’agrandissement et des travaux de rénovation à l’école Samuel-de-Champlain de Saint-Jean.

Or, dans les dernières années, le CED affirmait que la construction d’une nouvelle école était une priorité pour répondre aux défis d’espaces. Les membres du conseil espéraient voir la construction du nouvelle école de la 6e à la 8e année pour désengorger l'école Samuel-de-Champlain.

Le président du conseil d’éducation du District scolaire francophone Sud, Michel Côté, en visioconférence le 3 novembre 2021. .

Michel Côté, président du conseil d’éducation du District scolaire francophone Sud (archives)

Photo : Radio-Canada

Par communiqué, le président du Conseil d’éducation du DSFS, Michel Côté, affirme que des défis démographiques persistent toujours, tels que la croissance de la communauté francophone et l’arrivée massive de nouveaux arrivants qui exige des espaces et des services supplémentaires.

Pour répondre aux besoins de la communauté scolaire francophone de Saint-Jean, et ce, le plus rapidement possible, nous avons pris la décision stratégique de demander un agrandissement majeur et un projet mi-vie à l’école Samuel-de-Champlain, plutôt qu’une nouvelle école, explique Michel Côté.

Le CED doit faire part de ses priorités en immobilisation au ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance dans les prochaines semaines.

Parmi les projets majeurs qui seront priorisés par le CED pour l'année scolaire 2023-2024, notons des travaux d'agrandissement au Carrefour Beausoleil de Miramichi et des rénovations à l’école Mgr-Marcel-François-Richard de Saint-Louis-de-Kent de même qu’à l’école Amirault de Dieppe.

Enfin, le CED demandera aussi la construction d’une nouvelle école dans la région de Moncton en 2027-2029.

Avec les informations de Pascale Savoie-Brideau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !