•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Devant l’opposition, la région Chaleur laisse tomber le nom Baie-Jolie-sur-Mer

Les homardiers sont fin prêts à prendre la mer au quai de Pointe-Verte.

Le quai de Pointe-Verte (archives)

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, les vives réactions face au nom de la nouvelle entité 11, Baie-Jolie-sur-Mer, ont finalement eu raison de l’avenir de ce nom. Le comité de transition de la nouvelle municipalité admet avoir fait une erreur quant à cette proposition et soumettra un autre nom à la province, qui sera connu en début de semaine prochaine.

Le maire de Pointe-Verte, Maxime Lejeune, confirme en entrevue à l’émission La matinale d'ICI Acadie que le comité de transition a décidé de laisser tomber le nom proposé et a choisi un autre nom qui sera soumis à la province dans les prochains jours.

Le maire de Pointe-Verte, Maxime Lejeune.

Le maire de Pointe-Verte, Maxime Lejeune (archives)

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

C'était bien du comité d’accepter de réviser le nom parce qu’on a fait une erreur, on l’admet, au niveau des choses qui se répètent, peut-être un pléonasme, donc je pense que c’est bien, dit-il.

Parmi les commentaires de la population sur les médias sociaux, entre autres, plusieurs trouvaient insensé d’utiliser deux mots faisant référence à des cours d’eau : baie et mer.

Un nouveau nom sera dévoilé bientôt

Maxime Lejeune affirme que le nouveau nom choisi sera dévoilé à la population au début de la semaine prochaine, après avoir été soumis au ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale, Daniel Allain.

Le secret est bien gardé pour le moment, mais le maire tient à préciser un aspect important.

Il n’y a certainement pas de répétition dans celui-ci! lance-t-il.

La nouvelle municipalité regroupera Beresford, Nigadoo, Petit-Rocher, Pointe-Verte et les districts de services locaux (DSL) avoisinants.

Maxime Lejeune ne se dit pas surpris des réactions de la communauté au cours des derniers jours, car le choix d’un nom est très important pour une municipalité et il est normal que les gens se sentent interpellés.

On savait qu’il allait y avoir deux choses au niveau de la réforme qui allaient donner un petit peu de difficulté, causer des problèmes ou demander un petit peu plus de travail : le nom et probablement la taxation aussi. Quand on va en parler, ça pourrait avoir des échos, explique-t-il.

Il ajoute que le comité a pris en considération les suggestions de la population. D’après moi, les gens devraient être satisfaits des changements qu’on a apportés.

Avec les informations de l’émission La matinale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !