•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Oilers forcent la tenue d’un 7e match grâce à un gain de 4-2 sur les Kings

Tyson Barrie (au centre) reçoit les félicitations de Kailer Yamamoto et de Duncan Keith après avoir inscrit le troisième but des Oilers dans led match disputé à Los Angeles le 12 mai 2022.

Tyson Barrie a inscrit le but gagnant pour les Oilers en fin de troisième période.

Photo : usa today sports / Gary A. Vasquez

Les Oilers d'Edmonton provoquent la tenue d'un septième match de leur série de première ronde grâce à un gain de 4-2 contre les Kings à Los Angeles, jeudi.

Les Oilers avaient besoin de connaître un bon début de match, chose qui ne s’était pas produite depuis le début de la série. Mission accomplie, car les hommes de Jay Woodcroft ont dominé le premier tiers dans presque tous les aspects du jeu.

Edmonton a ouvert la marque après seulement 1 min 40 s de jeu. Connor McDavid a contourné le filet de Jonathan Quick avant de pousser la rondelle derrière le gardien des Kings.

Edmonton a doublé son avance grâce au sixième but des séries d’Evander Kane. Bien placé devant le gardien des Kings, il a redirigé un tir de Brett Kulak.

Kane pensait bien avoir marqué à nouveau quelques minutes plus tard, mais les officiels ont jugé qu’il y avait eu contact entre Zach Hyman et Jonathan Quick.

Les Kings ont profité d’une supériorité numérique en deuxième période pour réduire l’avance des visiteurs. D’un tir puissant de la pointe, Sean Durzi a déjoué Mike Smith pour inscrire son premier but des séries.

Dès les premiers instants du dernier tiers, les Kings ont égalisé le pointage sur le troisième but des séries de Carl Grundstrom.

Avec 5 minutes et 10 secondes à faire en troisième période, les Oilers ont repris l’avance quand Tyson Barrie a complété une pièce de jeu de Connor McDavid et de Leon Draisaitl, en déjouant Jonathan Quick d’un tir du poignet qui est passé à sa droite.

Evander Kane a complété la marque avec son deuxième du match marqué alors que Jonathan Quick avait quitté son filet pour être remplacé par un sixième attaquant.

Septième match, bébé!

Après avoir inscrit son deuxième but de la rencontre, Evander Kane a patiné devant les spectateurs de l’aréna Crypto.com en levant sept doigts.

Quand on lui a demandé s’il voulait narguer les partisans des Kings après avoir inscrit son septième but des séries, Kane a répondu : Cela voulait dire : "Septième match, bébé!"

Il a avoué par la suite ne pas avoir réalisé qu’il s’agissait de son septième but, ce qui le place au premier rang des buteurs à égalité avec Jake Guentzel, des Penguins de Pittsburgh, et Kiril Kaprizov, du Wild du Minnesota.

Hommage aux défenseurs et au capitaine

Jay Woodcroft avait lancé un message à son groupe de défenseurs après le cinquième match, affirmant que, lorsqu’on marque quatre buts dans une rencontre, on devrait l’emporter.

Deux jours plus tard, il s’est dit très fier d’eux, d’autant plus que l’équipe devait se débrouiller sans Darnell Nurse, suspendu pour la rencontre.

Woodcroft a opté pour une formation comptant 7 défenseurs et 11 attaquants. Les arrières Kris Russell et Philip Broberg ont été ajoutés au groupe de 20 joueurs, alors que l’attaquant Warren Foegele a dû céder sa place.

J'ai vu un groupe de joueurs prêt à se sacrifier les uns pour les autres, a affirmé l’entraîneur après le match. Ils ont tous répondu à l’appel quand c’était leur tour de le faire. J’ai vu un jeune défenseur [Broberg] faire ses premiers pas en séries éliminatoires dans un match numéro six, j’ai vu Kris Russell sacrifier son corps tout au long du match. Je suis vraiment fier de ces sept joueurs.

Kris Russell, qui détient le record pour le plus grand nombre de tirs bloqués en carrière, en a bloqué quatre de plus durant la rencontre.

Au sujet de Connor McDavid, qui a récolté un but et deux aides, Jay Woodcroft a mentionné que comme c’était souvent le cas, il ne pouvait trouver les mots pour décrire la performance de son capitaine.

Son jeu parle de lui-même, a-t-il dit.

Dans la matinée, alors qu'il commentait la nomination de McDavid comme finaliste pour l’obtention du trophée Hart, l’entraîneur-chef avait mentionné qu’il était chanceux d’avoir le meilleur siège pour voir jouer le meilleur joueur du monde et le joueur le plus utile à son équipe, soir après soir.

Draisaitl mal en point

Leon Draisaitl a semblé se blesser à une cheville lors d’une mêlée dans la période initiale. Il s'est retiré dans le vestiaire quelques instants, puis y est retourné quelques minutes avant la fin de l’engagement.

Il a disputé tout le match, mais n’était visiblement pas à 100 % de ses capacités. Après le cinquième match, présenté mardi à Edmonton, il s’était présenté à la conférence de presse avec des symptômes du rhume, de la toux et la voix enrouée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !