•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD défend la bibliothèque de Saint-Pierre-Jolys devant l’Assemblée législative

Un bâtiment sur lequel il est inscrit Bibliothèque Régionale Jolys.

La bibliothèque de Saint-Pierre-Jolys occupe des locaux à l'École Héritage Immersion.

Photo : Google Maps

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba s’est engagé à défendre la Bibliothèque régionale Jolys, située à Saint-Pierre-Jolys, afin qu’elle demeure dans ses locaux actuels de l’École Héritage Immersion, affirme la bibliothécaire en chef, Nicole Grégoire

En effet, le porte-parole des services francophones du NPD provincial, Adrien Sala a lu, en français, mercredi, pendant la période des questions à l’Assemblée législative du Manitoba, une pétition, signée par plus de 1500 personnes, que lui a remise Mme Grégoire et son équipe plus tôt cette semaine.

Lors de la rencontre, M. Sala et le porte-parole du NPD en matière d’Éducation, Nello Altomare, se sont informés sur le dossier.

Ils ont présenté notre pétition hier ainsi qu’aujourd’hui. […] Ils ont l’intention de présenter notre pétition tous les jours jusqu’à ce qu’on trouve une solution qui va faire autant pour [arranger] la Bibliothèque régionale Jolys et l’École Héritage, explique la bibliothécaire, Nicole Grégoire, en entrevue au Téléjournal Manitoba.

Le conseil d’administration de la bibliothèque de Saint-Pierre-Jolys a reçu une lettre cet hiver de la part de la Division scolaire Vallée de la Rivière-Rouge afin de réquisitionner le local.

L’École a besoin de plus d’espace pour accueillir sa clientèle grandissante. L’entente entre la Division scolaire et la bibliothèque prend fin en mars 2023. Ces deux partenaires collaborent depuis près de 50 ans, selon Mme Grégoire.

Elle soutient que la Division scolaire Vallée de la Rivière-Rouge aurait tenté d’obtenir en vain du financement de la province pour agrandir l’École.

Pour la communauté francophone, ce lieu est important, car il est au cœur du village.

C’est un local magnifique. Notre communauté s’identifie avec la même bâtisse. L’auditorium a été conçu par l’architecte Étienne Gaboury, explique-t-elle.

Mme Grégoire ajoute qu’il ne s’agit pas seulement d’une bibliothèque et d’un lieu d’apprentissage communautaire, mais aussi d’un espace de rassemblement très utilisé pour la programmation publique et le théâtre.

Dans la pétition, les responsables de la bibliothèque interpellent le ministre de l’Éducation, Wayne Ewasko, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine, Andrew Smith, la ministre des Affaires francophones, Rochelle Squires et le ministre du Travail, Reg Helwer, afin d’empêcher la perte du local pour la bibliothèque.

Dans un courriel conjoint, le ministre Ewasko et la ministre Squires  disent reconnaître l'importance de fournir des espaces culturels et éducatifs à nos communautés francophones afin de soutenir l'apprentissage et de renforcer la vitalité de ces communautés.

Ils ajoutent être ouverts à la collaboration avec les Divisions scolaires et les municipalités pour s'assurer ce qui est le mieux pour les communautés.

Avec des informations de Julien Sahuquillo et Laïssa Pamou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !