•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des rives plus calmes pour les baigneurs au lac du Portage

Des bateaux à moteur naviguent sur le lac.

La nouvelle réglementation répond à une préoccupation des riverains qui cherchaient à profiter des abords du plan d’eau de façon sécuritaire.

Photo : Gracieuseté de Steve Bouchard

Perrine Bullant

Dès le début du mois de juin, les plaisanciers qui fréquentent le lac du Portage, à Sainte-Paule, devront respecter une nouvelle réglementation. Un corridor de bouées, tout autour du lac, réservera une zone pour les baigneurs et les embarcations sans moteur.

Installées à une distance d’environ 100 mètres de la rive, les 13 bouées vont délimiter l’espace réservé aux nageurs et aux amateurs de sports nautiques tels que le kayak, la planche à pagaie ou encore le pédalo.

Sur une carte, l'emplacement des 13 bouées est localisé sur le lac.

Installées à 100 mètres de la rive, les 13 bouées vont délimiter l’espace réservé aux nageurs et aux amateurs de sports nautiques.

Photo : Gracieuseté de l'Association du Lac du Portage

De plus, les embarcations à moteur qui devront traverser le corridor ne devront pas excéder une vitesse de plus de 10 kilomètres/heure.

Cette réglementation répond principalement à une préoccupation des riverains qui cherchaient à profiter des abords du plan d’eau de façon sécuritaire.

Quand tu calcules tout le monde qu’il y a sur le lac (...) il y a eu des accrochages par rapport à des vagues qui dérangeaient certaines personnes qui pouvaient faire du pédalo ou du kayak, explique Steve Bouchard, président de l’Association du lac du Portage.

Le plan d'eau n'a pas d’accès public. Cependant, l'Association évalue qu'une centaine d’embarcations à moteur naviguent sur le lac durant la saison estivale et une autre centaine sans moteur.

Assurer une meilleure préservation du lac

En outre, la mise en place d’une zone sans bateau à moteur aidera à maintenir le lac en bonne santé. La réduction de vagues proches de la rive viendra contribuer à réduire l’érosion et à ralentir la prolifération de plantes aquatiques envahissantes.

On a aussi une plante ici, la lobélie de Dortmann, c’est comme un brin de pelouse et dès que tu passes sur le bord des berges avec un bateau à moteur (...) ça lève le fond, la plante se déracine, détaille Steve Bouchard.

En se déposant ailleurs au fond du plan d'eau, la prolifération de la plante risque de favoriser le développement d'autres espèces envahissantes. Ça va devenir un problème, les gens vont ne plus avoir autant de plaisir à aller se baigner, s'inquiète le représentant des riverains.

La surface du lac reflètent les nuages, en été.

La nouvelle réglementation vise aussi à la protection de l'environnement du plan d'eau.

Photo : Gracieuseté de Steve Bouchard

Le soutien de la population

Après deux consultations publiques en 2018, le projet du corridor des bouées a été soutenu par les riverains. C’est un grand lac, relativise Steve Bouchard, on a quand même une bonne distance d’un kilomètre de largeur à certains endroits. Donc le corridor de bouées, c’est vraiment minime sur la grosseur d’un lac.

Transport Canada a finalement approuvé le règlement en février dernier.

Le projet a également dû recevoir l'approbation de la réserve mi’gmaw de Listuguj dont les membres de la communauté ont des droits de pêche et de chasse ancestraux sur le lac du portage.

Le projet a nécessité un investissement d’un peu plus de 10 000 $.

La Municipalité de Sainte-Paule, le député provincial Pascal Bérubé ainsi que de nombreuses entreprises de la région et des riverains ont commandité la réalisation du projet. On a eu une très belle réponse des gens de la région pour nous aider, salue le président de l’Association.

C’est le premier projet de ce genre dans la région, selon la Municipalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !