•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ports de Baie-Comeau et de Rotterdam s’associent pour l’hydrogène vert

Le port de Baie-Comeau

Le port de Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada

Le port de Baie-Comeau s'est joint mardi à une coalition de 70 organisations, dont le port de Rotterdam aux Pays-Bas, pour accélérer le développement de l’hydrogène vert à l’échelle mondiale.

L’annonce de cette collaboration a été faite mardi, en marge du World Hydrogen Summit, qui se tient cette semaine à Rotterdam.

Cette coalition regroupe des organisations qui sont du même avis à l’effet que l’hydrogène vert, c’est l'avenir, et que nous devons absolument mettre en place les conditions gagnantes pour créer une économie globale de l’hydrogène, explique la directrice générale du port de Baie-Comeau, Karine Otis.

La coalition se prépare à produire 4,5 millions de tonnes d’hydrogène vert, mais Baie-Comeau aura un rôle minime dans ce projet, assure la directrice générale.

Une femme devant un bateau

Karine Otis

Photo : Corporation du port de Baie-Comeau

Dans les prochaines années, le port de Baie-Comeau veut se positionner comme un leader en transition énergétique. On veut absolument se positionner dans un marché domestique, qui va permettre de décarboner l'économie québécoise en premier, mais qui s’inscrit aussi dans une dynamique de commerce international, donc d’exportation, rappelle Karine Otis.

La direction du port attend d'ailleurs la publication de la Stratégie québécoise de l’hydrogène vert avant la fin du mois mai. On sait déjà qu’elle va être très axée sur la décarbonation domestique, on espère néanmoins qu'il va y avoir de la place pour la contribution du Québec à la lutte aux changements climatiques de ses partenaires commerciaux, lance Karine Otis.

Dans son dernier budget, le gouvernement québécois avait annoncé 100 millions de dollars dans les quatre prochaines années pour soutenir la construction d’infrastructures de production et de distribution de bioénergie et d’hydrogène vert.

La zone industrialo-portuaire de Baie-Comeau possède un fort potentiel pour accueillir des initiatives d’hydrogène vert, affirme la direction du port.

L’entreprise allemande Hy2Gen a d’ailleurs des visées sur la ville. Elle prévoit construire un site de production d’hydrogène vert d’ici 2026, un projet chiffré à un milliard de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !