•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réfection de la cathédrale d’Amos entre dans la dernière ligne droite

Des échafaudages sont installés autour de la Cathédrale d'Amos.

Les travaux de restauration de la Cathédrale d'Amos devraient être terminés à l'automne 2022.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Le chantier de réfection de la cathédrale d’Amos entre dans la dernière ligne droite et tout indique que les travaux seront terminés comme prévu à l’automne 2022.

La restauration du parement extérieur est déjà complétée sur la façade nord, qui comprend la sacristie, la nef et la chapelle Sacré-Coeur.

Depuis février, le chantier est amorcé sur les trois autres façades de l’édifice. Après avoir retiré les fenêtres, les pierres d’Amos et les briques, l’entrepreneur peut maintenant amorcer la reconstruction.

Le derrière de la Cathédrale d'Amos.

La restauration du parement extérieur est complétée sur la façade nord de la cathédrale.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Nos échéanciers sont respectés et on a peut-être même un mois d’avance, se réjouit Pierre Roch, président d'assemblée de la Fabrique Sainte-Thérèse et chargé de projet pour la restauration. C’est l’une des conditions du contrat qu’on puisse finir les travaux avant le 100e de la cathédrale en 2023. On est contents de voir qu’on va y arriver.

À moins de nouveaux imprévus, la restauration de la cathédrale devrait se chiffrer à environ 6,2 millions de dollars, soit beaucoup plus que les 4 millions prévus au départ.

Une personne avec un casque dans un chantier de construction près d'une cathédrale.

Des imprévus ont causé des dépassements de coûts de plus de 2 millions de dollars dans le projet de réfection.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

On a eu beaucoup de surprises en cours de route, ajoute M. Roch. Une fois les murs démantelés, on s’est rendu compte que les joints de mortier étaient à refaire. On a aussi trouvé des fissures dans le béton structural qu’il a fallu réparer. Tout ça a eu un impact sur le budget.

Une contribution précieuse de la communauté

Heureusement, la Fondation Héritage de la Cathédrale d’Amos a atteint son objectif financier en récoltant plus de 2 millions de dollars dans la communauté. Cette campagne permettra d’assumer environ 25 % de la facture des travaux, en plus de laisser un fonds permanent pour l’entretien du bâtiment à long terme.

Deux personnes tiennent une banderole sur laquelle sont inscrits des noms de commanditaires.

La Fondation Héritage de la cathédrale d'Amos présente ses «partenaires Persévérants» dans la réalisation des deux dernières phases du projet, soit les façades est et ouest.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

On sait maintenant qu’on aura assez d’argent pour aller au bout des travaux, se réjouit Ghislain Roy, président de la Fondation. Nous avions un gros défi, mais notre plan de commandite a été efficace. On sent un intérêt pour la cathédrale et on est content que la campagne ait aussi rejoint des donateurs à l’extérieur du secteur d’Amos. C’était important pour nous parce que la cathédrale est un monument régional, un joyau que nous devons conserver.

La campagne de financement pour le projet de restauration de la cathédrale prendra fin le 31 août prochain. Les noms des donateurs seront immortalisés sur une structure permanente qui doit être inaugurée en octobre, sur le terrain de la cathédrale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !