•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paris sportifs : un député fédéral reproche à la province d’échouer à la tâche

Une station pour effectuer des paris sportifs. (archives)

En septembre 2021, une entente entre la FSIN et la Saskatchewan a été conclue pour un site de jeux en ligne. (archives)

Photo : Associated Press / Julio Cortez

Radio-Canada

Le député fédéral de Saskatoon-Grasswood, Kevin Waugh, parrain de la Loi sur le pari sportif sécuritaire et réglementé au Canada, critique la lenteur de la mise en œuvre du système de paris sportifs à événement unique en Saskatchewan.

Il y a des gagnants et des perdants. Malheureusement, la Saskatchewan est du côté des perdants, a-t-il déclaré à CBC/Radio-Canada.

Selon le député conservateur, le gouvernement provincial a simplement remis le dossier dans les mains de la Commission autochtone des jeux de hasard de la Saskatchewan (SIGA), qui a signé un accord avec la Fédération des nations autochtones souveraines (FSIN) et le gouvernement provincial.

La SIGA a reçu l'autorisation de créer des paris sportifs dans ses casinos, ainsi que de disposer de droits exclusifs sur les paris sportifs à événement unique réglementés en Saskatchewan pour une période de cinq ans.

« Il n'y a aucun doute que la Saskatchewan a failli à la tâche. »

— Une citation de  Kevin Waugh, député fédéral de Saskatoon-Grasswood

Selon M. Waugh, cela signifie que beaucoup de Saskatchewanais continuent de parier à l'étranger et que le gouvernement n'en retire aucun bénéfice.

Entrée en vigueur depuis le 27 août dernier, la loi parrainée par M. Waugh modifie le Code criminel afin de permettre aux provinces et aux territoires de mener et de gérer des paris sportifs à événement unique sur tout événement sportif, à l'exception des courses de chevaux, qui sont toujours gérées par le gouvernement fédéral.

Selon lui, les Canadiens dépensent 500 millions de dollars par an pour ce type de paris.

Un site de paris sportifs à l’automne

Le premier vice-président des opérations de la SIGA, Lionel Tootoosis, a affirmé que son organisation vise le lancement d’un site en ligne l'automne prochain et que le travail avec l’ensemble des partenaires pour établir les procédures, les politiques et les normes de jeu se poursuit.

Se disant confiant, il a affirmé que l'accès au site est prévu pour l’automne.

M. Tootoosis n’avait pas de chiffres sur l’argent des paris sportifs sur le marché noir ou sur des plateformes étrangères. Cependant, il a avoué que c’était un montant considérable.

« Dans les dizaines et dizaines de millions de dollars. »

— Une citation de  Lionel Tootoosis, premier vice-président des opérations de SIGA

Du côté de la Corporation des loteries de l’Ouest canadien, 20 % des paris à événement unique provenaient des résidents des Prairies et des territoires depuis le lancement de la plateforme Sport Select en novembre dernier.

Selon le directeur des communications, John Towns, le nombre de paris a augmenté tous les mois.

Il estime qu'un peu plus de la moitié des joueurs de Sport Select ont fait des paris sur un événement unique pendant cette période.

Avec les informations de Kelly Provost

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !