•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La centrale de Muskrat Falls ne produirait pas à plein régime avant au moins un an

Vue aérienne du site.

Le projet hydroélectrique de Muskrat Falls

Photo : Nalcor

La Presse canadienne

La directrice de la société d'État Newfoundland and Labrador Hydro affirme que son équipe travaille d'arrache-pied pour résoudre les problèmes de logiciel qui perturbent le mégaprojet hydroélectrique de Muskrat Falls.

Jennifer Williams n'a pas confirmé directement les conclusions d'un rapport récent, selon lequel la centrale électrique n'atteindrait pas sa pleine puissance avant au moins un an, peut-être plus.

Le rapport de la firme Liberty Consulting Group indique que des problèmes importants persistent avec le logiciel qui exploite la ligne de transmission qui achemine l'électricité de la centrale hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador, jusqu'à l'île de Terre-Neuve.

Le rapport, publié mardi par la régie des services publics de la province, indiquait que de nouvelles défaillances avaient été identifiées avec ce logiciel et qu'il était impossible pour l'instant de prédire à quel moment ce serait corrigé.

Mme Williams soulignait mercredi en conférence de presse que Terre-Neuve-et-Labrador se préparait à des délais en maintenant opérationnelle la centrale thermique de Holyrood, près de Saint-Jean, jusqu'en 2024.

Selon des rapports précédents du gouvernement, cette centrale de Holyrood brûle environ 18 000 barils de pétrole par jour pendant les mois d'hiver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !