•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’embauche d’ambulanciers à temps plein présentée comme solution à la pénurie en Alberta

Chargement de l’image

Les délais d’intervention des ambulanciers et les temps d’attente des équipes de répartition dans les hôpitaux ont augmenté au cours des trois premiers mois de 2022.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le syndicat qui représente les ambulanciers qui travaillent pour Services de santé de l’Alberta veut que le gouvernement offre une permanence aux ambulanciers occasionnels pour résorber la pénurie croissante d’ambulances.

Selon le président du syndicat des ambulanciers, Mike Parker, une embauche à temps plein est une solution immédiate au problème qui est le résultat de deux décennies de sous-financement du système de santé.

Mike Parker a expliqué en conférence de presse mardi que 40 % des travailleurs des services médicaux d’urgence sont des employés occasionnels et n’ont pas d’avantages sociaux.

Nous avons des gens, dit-il. Offrez-leur une permanence.

Les ambulanciers occasionnels représentent 31 % du personnel des services médicaux d’urgence, selon Services de santé Alberta.

La chef du NPD, Rachel Notley, également présente à la conférence de presse, a souligné la fatigue du personnel ambulancier.

Tous ces chiffres montrent des signes évidents que les services ambulanciers, les hôpitaux et le système de santé subissent des pressions incroyables.

Un porte-parole de Services de santé Alberta précise de son côté que 70 employés temporaires ont été embauchés l’été dernier. Le gouvernement a par ailleurs étendu son financement pour une année de plus.

L’Alberta a engagé un total de 230 ambulanciers au cours des deux dernières années, selon Services de santé Alberta. Un financement de 64 millions de dollars est prévu pour l’ajout de nouvelles ambulances en Alberta, et 14 millions de dollars seront consacrés à un projet visant à remédier à la fatigue des équipes des services médicaux d’urgence.

Les chiffres trimestriels montrent cependant que les délais d’intervention des ambulanciers et les temps d’attente des équipes de répartition dans les hôpitaux ont augmenté au cours des trois premiers mois de 2022.

Si le gouvernement vise un temps d’intervention de 1 min 30 s à partir d’un appel au 911, le temps moyen dépasse 2 min 45 s.

En conférence de presse mercredi, le ministre de la Santé, Jason Copping, a reconnu qu’il y a une augmentation du nombre d’appels et des pressions sur le système.

Selon lui, un comité consultatif auquel participe le président du syndicat des ambulanciers devrait publier un rapport provisoire ce mois-ci.

Avec les informations de Michelle Bellefontaine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !