•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucune rue asphaltée dans le Développement Saguenay à Rouyn-Noranda en 10 ans

Chargement de l’image

Une portion de la rue du Platine.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Dix ans après la réalisation d’un développement de maisons unimodulaires dans le secteur Noranda-Nord de Rouyn-Noranda, aucune rue n’a encore été asphaltée dans le secteur. Une situation que dénoncent plusieurs citoyens du quartier.

Guylain Poulin habite sur la rue du Platine. Il se fait le porte-parole des résidents de rue et de celle du Nickel, exaspéré par les nombreux désagréments liés à la poussière soulevée par les voitures.

On a de la poussière partout. Mardi, avec les vents, on ne pouvait pas ouvrir nos châssis. On lave nos autos et une heure après, c’est plein de poussière, fait-il remarquer.

Chargement de l’image

Guylain Poulin, résident de la rue du Platine.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Le citoyen demande à la Ville de Rouyn-Noranda d’asphalter les rues de son quartier. La mairesse suppléante, Samuelle Ramsay-Houle, rappelle qu’un litige entre la Ville, le ministère des Transports (MTQ) et le promoteur du développement résidentiel, Gestion Coulombe et Frères, empêche de répondre à la demande de M. Poulin.

La Ville n’est pas propriétaire du développement. Le promoteur ne donne pas l’accès à la Ville pour effectuer des travaux sur le site, précise-t-elle.

En 2015, Gestion Coulombe et Frères a intenté une poursuite contre la Ville de Rouyn-Noranda et le MTQ concernant la configuration d’un accès direct du développement résidentiel à la rue Saguenay. Le promoteur allègue que la Ville leur avait assuré avoir obtenu l’autorisation du MTQ d’aménager cet accès direct. Le promoteur a dû changer la configuration de son développement à la suite du refus du MTQ d’aménager un accès direct à la rue Saguenay. Le promoteur croit que le ministère des Transports n’avait pas à s'opposer à cet accès direct et que leurs arguments justificatifs étaient infondés. Forcé de reconfigurer une partie du développement domiciliaire, le promoteur aurait eu à faire face à des coûts supplémentaires en forage dynamitage. Il y a moins de deux ans, la Cour avait donné gain de cause à la Ville et au MTQ. Le promoteur a toutefois fait appel du verdict, et les parties sont depuis en attente d’une nouvelle date de procès.

Nous n’avons pas pu joindre Gestion Coulombe et Frères afin d’obtenir leur point de vue sur l’affaire.

« La Ville et Gestion Coulombe nous ont abandonnées. Ils ne font rien. »

— Une citation de  Guylain Poulin, résident du Développement Saguenay

Mesures d'atténuation

Chargement de l’image

L'entrée du développement domiciliaire situé dans le secteur de Noranda-Nord.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

L’été, les travaux publics de la Ville entretiennent les rues concernées avec de l’abat-poussière. Guylain Poulin déplore que ce type d'entretien ne soit pas effectué assez souvent et plus tôt au printemps.

La mairesse suppléante de Rouyn-Noranda, Samuelle Ramsay-Houle, s’engage à ce que l’administration municipale étudie les propositions de M. Poulin.

Compensation

Une quarantaine de citoyens du quartier se sont déplacés à la séance du conseil municipal de Rouyn-Noranda, lundi soir. Ils demandaient entre autres un congé ou une réduction de taxes en guise de compensation pour l’absence d’asphalte dans leurs rues. Une telle demande est difficilement justifiable, selon la mairesse suppléante.

L'asphaltage est chargé une seule fois lors des premiers travaux. Les taxes sont en fonction des services d’aqueduc, d'égout, de gestion des matières résiduelles, d’entretien des chemins. Ce sont toutes des choses qu’on fait dans leur quartier, souligne Samuelle Ramsay-Houle.

Communication

Chargement de l’image

Le développement domiciliaire est situé dans le secteur de Noranda-Nord.

Photo : Radio-Canada / Andrei Audet

Guylain Poulin souhaiterait que l’administration municipale communique aux résidents du quartier les développements du litige dans laquelle elle est impliquée.

Si au moins la Ville nous donnait de l’information sur ce qui se passe. On sait juste que la cause est en appel, stipule-t-il.

Samuelle Ramsay-Houle confirme que la Ville n’a jamais entrepris de moyens pour partager les détails et l’évolution du conflit avec le promoteur du développement.

Tant et aussi longtemps qu’on n’a pas de nouvelles, on ne va pas communiquer l’information avec les citoyens. En fait, c’est qu’on n’a pas d’information. On est en attente d’un règlement le plus rapidement possible, note la mairesse suppléante.

La Ville de Rouyn-Noranda et Gestion Coulombe devraient être de retour devant la Cour cet automne ou au plus tard l’hiver prochain. La mairesse suppléante assure que dès que le conflit sera réglé, la Ville devrait pouvoir effectuer les travaux de pavage dans les rues du quartier.

Il y aurait une cession des rues qui serait réalisée en faveur de la Ville. [...] On est justement à faire une mise à jour des coûts de pavage pour ce type de secteur, signale Samuelle Ramsay-Houle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !