•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le directeur général de la Ville de Charlottetown, Peter Kelly, est congédié

Peter Kelly au premier plan et Philip Brown au second plan.

Le conseil municipal de Charlottetown a voté mercredi soir pour le congédiement du directeur général, Peter Kelly.

Photo : Shane Hennessey (CBC)

Radio-Canada

Le conseil municipal de Charlottetown a voté avec une majorité pour le congédiement du directeur général Peter Kelly. Lors d'une réunion extraordinaire mercredi soir, l’ancienne directrice des services corporatifs de la Ville, Donna Waddell, a été désignée pour assumer l’intérim.

Une motion adoptée par huit des onze membres du conseil met un terme au contrat de Peter Kelly sans motif. L’ex-directeur général, à la tête de l'administration de la Ville depuis 2016 et ancien maire d'Halifax, aurait droit à une indemnité de licenciement allant de 14 à 18 mois en raison de son poste de haut niveau, de son âge et de son ancienneté.

S’il avait été congédié avec motif, Peter Kelly n’aurait obtenu aucune indemnité, selon l’avocat Howard Levitt, spécialisé en droit du travail.

Ce haut gestionnaire de la Ville faisait l’objet de critiques depuis plusieurs semaines, après qu’il eut licencié deux adjoints qui lui ont fait part de leurs préoccupations quant à sa gestion et aux finances de la municipalité.

La semaine dernière, quatre employés ont envoyé une lettre anonyme au conseil municipal. Ils affirmaient que Peter Kelly avait créé un environnement de travail toxique contrôlé par la peur, la favoritisme et des mensonges. Ils ont exhorté le conseil à mener une enquête sur ses pratiques.

Dans une déclaration transmise à CBC, l’ex-DG avait alors déclaré qu’une révision des politiques et des procédures était nécessaire tout en reconnaissant que sa situation était devenue insoutenable.

Mercredi soir, après la réunion, les membres du conseil municipal n’ont pas souhaité faire de commentaire. Le maire Philip Brown a fait valoir que la Ville agit en fonction des recommandations de son équipe légale et qu’elle ne commenterait pas l'affaire pour le moment.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !