•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un milliard pour rattraper les retards d’interventions chirurgicales

De l'équipement médical, dont un sac de soluté, dans un hôpital.

Les libéraux sont les seuls à avoir donné une date et précisé combien ils consacreraient à la réalisation de cet engagement.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Radio-Canada

Les libéraux promettent un milliard de dollars sur deux ans pour éliminer les énormes arriérés pour les interventions chirurgicales en Ontario.

Les trois principaux partis ont pris des engagements semblables, mais le Parti libéral est le premier à chiffrer la promesse et à fixer une date pour l’atteinte de cet objectif.

Le chef Steven Del Duca a déclaré qu’un gouvernement libéral financerait davantage les hôpitaux pour qu’ils puissent opérer un nombre considérablement plus important de patients qu’avant la pandémie.

Lors d’une annonce mercredi à Toronto, il a déclaré qu’un gouvernement libéral ferait les investissements nécessaires pour que le système de santé public ait les ressources pour réduire les arriérés pour les diagnostics et les opérations.

Le chef libéral, Steven Del Duca, fait une annonce devant les journalistes à Etobicoke.

Le chef libéral, Steven Del Duca

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

L’automne dernier, l’Association médicale de l’Ontario estimait à 20 millions le nombre de procédures médicales retardées parce que médecins et infirmières traitaient les patients atteints de COVID et faisaient face à un manque de personnel.

Les interventions reportées au cours de la pandémie incluent les consultations médicales, les examens à des fins de diagnostic, les traitements et les opérations.

En mars, la ministre de la Santé Christine Elliott évaluait que 50 000 procédures médicales étaient en attente.

M. Del Duca a affirmé que les hôpitaux auraient plus de personnel et seraient capables d’accomplir davantage.

Cela permettra d’effectuer plus de procédures d’imagerie par résonance magnétique, d’examens de tomodensitométrie, d’utiliser au maximum nos salles d’opération, le week-end et les soirs, a-t-il assuré.

Les libéraux veulent s’assurer que les temps d’attente pour les interventions chirurgicales reviennent d’ici la fin de 2022 à ce qu’ils étaient avant la pandémie. Ils établiraient aussi des maximums, qui seraient publics.

Les progressistes-conservateurs ont déclaré que les libéraux étaient en partie responsables des arriérés, parce que leur gouvernement avait poussé le système de santé au bord du gouffre.

Le mois dernier, ils ont déposé leur budget, qui est ni plus ni moins leur plateforme électorale. Ce budget prévoit de consacrer 300 millions de dollars à l’augmentation des opérations, procédures et services de diagnostic.

Les secteurs les plus touchés au cours de la pandémie seraient priorisés dans le cadre de cette stratégie.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections 2022 en Ontario.
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !