•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 en Alberta : les hospitalisations en baisse pour la 1re fois depuis des semaines

Chargement de l’image

La baisse des cas de COVID-19 en Alberta concerne même la région de Calgary où la situation était différente il y a une semaine (archives).

Photo : (Evan Mitsui/CBC)

Les données sur la situation de la Covid-19 en Alberta au cours de la période du 2 au 9 mai montrent une baisse continue du taux de transmission, et, pour la première fois depuis plusieurs semaines, celle des hospitalisations y compris les admissions aux soins intensifs.

Selon la médecin hygiéniste en chef de la province, Deena Hinshaw, 1225 personnes sont encore hospitalisées dans les hôpitaux albertains, dont 37 aux soins intensifs.

Par rapport à la semaine précédente, cela représente 42 hospitalisations de moins et 9 admissions de moins aux soins intensifs.

Au cours de la même semaine, l’Alberta a enregistré une moyenne de 20,7 % du taux de positivité aux tests PCR (contre 27 % un mois auparavant), a rapporté la Dre Deena Hinshaw.

Le bilan hebdomadaire du nombre de morts s’est établi à 70 décès, a-t-elle indiqué.

Des hôpitaux toujours en surcapacité

Le ministre de la Santé, Jason Copping, a relevé pour sa part que malgré la baisse des hospitalisations à l’échelle de la province, certains établissements continuent à fonctionner à plus de 100 % de leur capacité. Il a cité l’augmentation des cas de grippe saisonnière et la crise des opioïdes parmi les facteurs qui contribuent à cette situation.

Le ministre a noté à ce propos que la vaccination reste, à ce jour, le meilleur moyen de se prémunir contre les formes graves de la maladie et d’éviter un séjour à l’hôpital. Il a ajouté dans le même sens que l’Alberta a lancé une campagne de communication via les réseaux sociaux et des messages ciblés pour sensibiliser le public à l’importance de la dose de rappel pour renforcer l’immunité.

30 000 doses de Paxlovid en réserve

Jason Copping a également fait mention du Paxlovid, un traitement oral anti-COVID-19 dont la prise est conditionnée. La situation du patient devrait être évaluée au préalable par un professionnel de la santé qui déterminera s’il y est éligible ou non.

Les médecins de famille, les pharmaciens et les infirmières praticiennes ont été autorisés la semaine dernière par le gouvernement à prescrire le Paxlovid.

Ce traitement a fait jusqu’ici l’objet de plus de 2000 prescriptions, a rapporté le ministre, notant que l’Alberta en possède 30 000 doses en réserve.

L’Alberta en état d’alerte

Par ailleurs, la médecin hygiéniste en chef a évoqué les cas graves d’hépatite d’origine inconnue rapportés chez des enfants dans le monde.

La Dre Deena Hinshaw a indiqué à ce propos que deux cas suspects ont été admis récemment à l’hôpital. Un de ces patients a déjà reçu son congé de l'hôpital tandis que l’autre y est encore sous surveillance.

Les deux personnes sont âgées de moins de 16 ans, a-t-elle précisé, soulignant que la province surveillait de près cette question d’hépatite en coordination avec le gouvernement fédéral et les autorités sanitaires des autres provinces.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !