•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des liens d’amitié à la vie, à la mort

Chargement de l’image

Tracey-Ann Powers, Marie-Nathalie Genest, Caroline Gauthier et Marie-Anne Genest-Roy, en conférence de presse, mercredi.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Après que deux amies issues d'un groupe de quatre aient reçu un diagnostics de cancer en l’espace de quelques jours, elles s’unissent pour relever le défi « Italie 2023 » de la Société de recherche sur le cancer.

Il y a un peu plus d'un an, Stéphanie Hamel, Tracey-Ann Powers, Caroline Gauthier et Marie-Nathalie Genest ont vu leur amitié chamboulée.

En janvier 2021, Caroline Gauthier, âgée de 49 ans, a reçu un diagnostic de cancer du côlon qui s’est propagé au foie. Un cancer jugé incurable par les médecins.

Quelques jours plus tard, une deuxième amie reçoit la nouvelle. Les médecins diagnostiquent à Marie-Nathalie Genest une tumeur cérébrale. Après une opération et des traitements de radiothérapie et de chimiothérapie, la tumeur est disparue, mais en cas de récidive, le cancer serait incurable, estime le personnel soignant.

« Le pronostic est passé de 20 mois à plusieurs années, puis de 7 à 20 ans, si tout va bien », a raconté Marie-Nathalie Genest en conférence de presse, mercredi.

Chargement de l’image

L'une des membres des lunettes roses, Marie-Nathalie Genest.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Caroline Gauthier n’a pas eu la même chance. Après avoir entrepris des traitements de chimiothérapie, elle a choisi de cesser ses traitements, en décembre dernier, afin de ne plus souffrir et de profiter davantage des bons moments pendant que son état de santé le lui permet.

C’est à partir de ce moment que sont nées les lunettes roses.

De l’émotion à l’action

Marie-Nathalie Genest a été la première à s’intéresser aux randonnées organisées par la Société de recherche sur le cancer. Elle y voyait une source de motivation pour retrouver la forme et amasser, du même coup, des fonds pour financer la recherche contre le cancer. Stéphanie Hamel et Tracey-Ann Powers ont tout de suite démontré de l’intérêt pour l’initiative.

« Nous le savons trop bien combien il importe d'y contribuer. Il en va de sauver des vies, de sauver la vie de nos amies  », a expliqué Tracey-Ann Powers.

Les 3 amies relèveront le défi Italie 2023 au printemps prochain, accompagnées d’une autre amie, Nathalie Milot, et de la fille de Marie-Nathalie, Marie-Anne Genest-Roy. Elles ont officiellement lancé la levée de fonds mercredi, à Trois-Rivières, et prévoient commencer à s'entraîner dans les prochaines semaines.

Caroline Gauthier ne participera pas au défi en Europe. Son état ne lui permet pas et elle ne sait pas si elle sera encore vivante à ce moment, mais dans tous les cas, elle sera avec ses amies, en pensées.

« Si je peux le faire pour quelqu'un d'autre...Ça aura été fidèle à moi-même, toujours me tourner vers les autres parce que c'est dans les autres que j'ai toujours trouvé le bonheur et c'est dans l'action que j'ai toujours été la plus heureuse, alors c'est comme ça que je veux finir », a raconté celle qui a été nommée personnalité féminine de l'année au Gala Radisson 2022.

Chargement de l’image

L'une des membres des lunettes roses, Caroline Gauthier.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Comme nom d’équipe, le choix fut simple, raconte le quatuor. Le groupe d’amies, surnommé autrefois Les sacoches , s’est rebaptisé Les lunettes roses dans la dernière année. Depuis quelques mois, chaque fois qu'elles se voient, elles portent d'ailleurs chacune leurs lunettes roses.

Avec la maladie qui a frappé, nous avons choisi de voir la vie avec des lunettes roses pour apprécier les beaux moments. Lorsque nous portons nos lunettes, cela nous rappelle que malgré tout, il y a quand même de bons moments et on essaye de les partager ensemble , soutient Caroline Gauthier.

L’objectif pour l’équipe est d’amasser 50 000 $, qui seront remis à la recherche contre le cancer.

Avec les informations d'Anne Merline Eugène

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !