•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gaspésie bien présente aux Assises de l’UMQ

Daniel Côté et Cathy Poirier à l'UMQ.

Le maire de Gaspé et la mairesse de Percé sur la tribune d'honneur de l'UMQ.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Deux maires de la région y seront à l’avant-plan. Cathy Poirier, mairesse de Percé sera la coprésidente de la Commission des Assises 2022 tandis que l’événement se déroule pour la première fois sous l'autorité du maire de Gaspé, Daniel Côté, élu président de l'UMQ en 2021.

Lors des élections des officiers de l’UMQ qui ont eu lieu, mercredi, juste avant les Assises, le maire de Gaspé, Daniel Côté, a été réélu comme président du conseil d’administration tandis que Mathieu Lapointe, maire de Carleton-sur-Mer, a été élu administrateur ainsi que président du caucus des villes.

La mairesse de Percé a aussi été élue administratrice de l’UMQ.

L'élection de Daniel Côté à la tête de l'UMQ met fin aux rumeurs sur sa possible candidature aux prochaines élections. Le maire Côté avoue avoir été sollicité. Daniel Côté ne ferme pas la porte à un éventuel engagement à un autre niveau politique, mais pour le moment, il indique qu'il terminera son mandat à l'UMQ ainsi que celui de maire de Gaspé.

Deux grands thèmes

L’environnement et l’habitation tiendront le haut du pavé lors des discussions qui se dérouleront à Québec jeudi et vendredi.

Des sujets qui sont familiers pour les édiles de Gaspé et de Percé.

Daniel Côté jongle depuis des années avec un manque persistant de logements dans l’ensemble du Grand Gaspé.

La mairesse de Percé, Cathy Poirier, est à la tête d’une municipalité qui a dû légiférer pour encadrer l’hébergement touristique, mais surtout d’une ville qui depuis des années doit lutter contre les impacts des changements climatiques.

Occupation du territoire, écofiscalité, électrification du transport, rémunération des élues et élus, intimidation sur les médias sociaux, autonomie alimentaire, il y en aura pour tous les goûts!, écrit Cathy Poirier sur la programmation de l'événement.

La rencontre commencera par un forum sur l’habitation, sous le thème de : L’habitation d’abord : entre abordabilité, accessibilité et équité.

Cathy Poirier s'exprime devant un micro lors d'une conférence de presse.

La mairesse de Percé sera coprésidente des Assises avec le conseiller de l'arrondissement de Lachine, de la Ville de Montréal, Younes Boukala.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Les problématiques sont vécues de différentes manières, souligne le président de l’UMQ, mais il y a un déficit structurel à combler. Des solutions comme le droit de préemption, qui permettrait à une municipalité d’être un acheteur prioritaire lors de la vente d’une propriété, ou le financement de nouveaux programmes seront discutées.

Occupation du territoire et changements climatiques

Les changements climatiques seront examinés sous la lorgnette de l’aménagement du territoire.

On ne peut plus se développer comme avant, a commenté d’ailleurs le maire de Gaspé et président de l’UMQ, en entrevue, jeudi à RDI.

Cette phrase de Daniel Côté s’annonce comme le leitmotiv de cette grande messe des élus municipaux. Mondialement, on s’entend que la densification est un bon moyen de lutter contre les changements climatiques, souligne M. Côté.

Maire d’une des 20 municipalités les plus étendues du Québec, Daniel Côté connaît bien les défis que commande une petite population dispersée sur un immense territoire. Les Assises seront, dit-il, le moment de réfléchir sur la densification, le transport et l’occupation du territoire en fonction des réalités de chacun.

Daniel Côté insiste pour dire que la lutte contre l'étalement urbain ne se traduira pas par la construction de tours de plusieurs étages dans toutes les municipalités : On ne veut pas dénaturer les centres-villes.

La ville et la baie de Gaspé

Pour le maire de Gaspé, la lutte contre l'étalement urbain ne se traduira pas par la construction de tours de plusieurs étages dans toutes les municipalités (archives)

Photo : Radio-Canada

Le président de l'UMQ rappelle d'ailleurs que les gens continueront d’avoir soif de grands espaces. Il croit toutefois qu'une meilleure densification des centres-villes, et pas seulement ceux de Montréal ou de Québec, favorisera l’émergence de nouveaux modes de vie.

Québec annoncera dans quelques semaines sa politique nationale en aménagement du territoire, préparée en collaboration entre autres avec l’Union des municipalités du Québec.

L’UMQ souligne s’être engagée à travailler à optimiser l’utilisation de l’espace en fonction des milieux et des réalités régionales .

Les Assises de l’UMQ n’ont pas été tenues en personne depuis 2019. L’événement regroupe plus de 1500 personnes de toutes les régions du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !