•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Saguenéens encaissent un déficit financier

Un joueur de hockey.

Le capitaine des Saguenéens au cours de la dernière saison, Michaël Pellerin.

Photo : Gracieuseté des Saguenéens de Chicoutimi

Radio-Canada

Les Saguenéens de Chicoutimi doivent éponger un déficit au terme de la saison 2021-2022, laquelle a pris fin lundi soir par une élimination de l’équipe aux mains des Remparts de Québec.

À nouveau marquée par des restrictions sanitaires en raison de la COVID-19, la dernière saison a forcé l'équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) à disputer des matchs à huis clos ou avec un nombre limité à 500 spectateurs.

L’affluence moyenne s'est chiffrée à 2300 spectateurs pour les 28 matchs locaux qui ont pu avoir lieu sans restriction.

Les Saguenéens de Chicoutimi sont la propriété de la Ville de Saguenay et sont administrés par un groupe de gestionnaires.

Malgré la situation, le directeur des opérations des Saguenéens, Serge Proulx, assure que les finances de l’équipe demeurent saines et que le club se tourne vers l'avenir, à l'aube de son 50e anniversaire.

« On va lancer la programmation [du 50e anniversaire] le 19 mai prochain. Il y a un comité à part qui travaille en parallèle avec le conseil d’administration des Saguenéens depuis presque deux ans. C'est une très belle programmation qui va être présentée.  »

— Une citation de  Serge Proulx, directeur des opérations des Saguenéens

On va avoir des anciens qui seront là, on va avoir le côté vintage, on va parler des années tranquilles et du 50e dans tous ses bons côtés et les côtés où ça a été plus difficile pour l’organisation, a ajouté Serge Proulx.

Des chandails d’anciens joueurs pourraient même être retirés afin de marquer le coup.

Un avenir prometteur

Malgré la saison plutôt décevante des troupes de Yanick Jean, l’entraîneur-chef demeure positif et croit que les prochaines années seront prometteuses.

Un homme parle devant une fourgonnette.

L'entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean

Photo : Radio-Canada

Ce n’est pas juste ce repêchage-là. On a six choix dans les 45 premiers l’an prochain. On a deux choix de première ronde également en 2024, donc ce n’est pas juste un repêchage et on prie pour que cette année-là soit bonne. On a plusieurs munitions année après année pour qu’on s’assure d’être compétitif, a indiqué Yanick Jean.

Le Biélorusse Andrei Loshko demeurera en Amérique du Nord cet été afin de garantir sa participation au prochain camp d’entraînement.

D'après le reportage de Roby St-Gelais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !