•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a un an disparaissait la jeune Madison Roy-Boudreau

Petite statue d'ange.

Un ange a été placé à l'endroit où Madison est disparue.

Photo : Radio-Canada

Un an s’est écoulé depuis la disparition de Madison Roy-Boudreau. Ses proches et amis espèrent un dénouement à cette histoire tragique afin que l’adolescente puisse être portée à son dernier repos.

C’est tough. Il n’y a pas une journée qui passe que je ne pense pas à elle. Il y a toujours des petites affaires qui vont me faire penser à elle beaucoup plus. Tu sais, la fête des Mères, l’année passée, elle l’a passée avec nous autres. Puis là, cette année, elle n’est pas là, affirme la tante de Madison, Linda Boudreau.

Linda Boudreau.

La tante de Madison Roy-Boudreau, Linda Boudreau, pense à sa nièce tous les jours.

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Un an après la disparition, elle nous rencontre à l’arrêt d’autobus scolaire de sa nièce, situé dans un terrain vague. C’est vers là qu’elle marchait, le 11 mai 2021, lorsqu’elle a été vue pour la dernière fois.

Les proches de l’adolescente – qui sera âgée de 15 ans aujourd’hui – ont imprimé sa photo et l’ont fixée à un arbre. Au pied de cet arbre, dans les herbes jaunies par l’hiver, se trouve un bibelot d’ange blanc. Des fleurs de plastique sont au sol, ça et là.

Avec le printemps, le reste des objets du mémorial, qui avaient été retirés pour qu’ils ne soient pas endommagés par la neige, seront bientôt placés à nouveau.

On sait de même que le monde ne l’oubliera pas. Tant que c’est là, tout le monde va penser à elle, explique Linda Boudreau.

Un deuil impossible

Tant de rappels douloureux que Madison Roy-Boudreau n’a pas été retrouvée. Et que l’on ne sait toujours pas ce qui lui est arrivé au juste, mis à part le fait qu’elle a été victime d’un homicide.

Montage de deux photos d'une adolescente.

Madison Roy-Boudreau était âgée de 14 ans au moment de sa disparition. La police pense qu'elle a été victime d'un homicide.

Photo : Force policière de Bathurst

On veut juste la trouver. On doit pouvoir faire notre deuil. Nous n’avons pas de réponses sur ce qui se passe, explique Linda Boudreau.

« On a juste besoin de pouvoir faire notre deuil. Il faut que l’on sache ce qui s’est passé et nous devons l’amener à son dernier repos. »

— Une citation de  Linda Boudreau, tante

À ses côtés, sa grande amie Maggie Lavigne tente de la consoler du mieux qu’elle le peut. Elle lui frotte le dos, lui souffle quelques mots empreints d’empathie. Ces derniers mois, elle a été à ses côtés pour l’appuyer, pour l’aider à traverser cette épreuve.

Je prends ça un jour à la fois. Je reste forte pour la famille, pour les aider à faire des choses. Parce que je sais que c’est difficile pour eux de planifier une commémoration ou de parler aux médias. Ce n’est pas facile pour eux. Moi, ça ne me dérange pas, dit-elle.

Maggie Lavigne.

Maggie Lavigne est une amie de la famille. Elle dit que cette dernière a trouvé les derniers mois éprouvants et que c'est pour cette raison qu'elle prend la parole en leur nom.

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Cette proche de la famille souhaite elle aussi un dénouement à cette histoire. L’espoir de retrouver Madison vivante est disparu, remplacé par celui que l’on retrouve sa dépouille.

À ce point-ci, j’espère que la GRC trouvera son corps. Cela permettrait à la famille de faire son deuil et de l’amener à son dernier repos. Parce que tant que Madison n’a pas été ramenée à la maison, à sa famille, elle ne peut pas se reposer. Pas avant qu’elle soit avec sa famille et qu’ils puissent faire une cérémonie.

Maggie Lavigne remercie d’ailleurs la communauté de tout le soutien qu’elle a apporté à la famille au cours des derniers mois. Elle rappelle qu’une récompense de 8150 $ est offerte à toute personne qui communiquerait des informations permettant de retrouver Madison.

Mais elle demande aux gens de ne pas tenter de communiquer avec les membres de la famille pour partager ces informations.

Ils ont déjà vécu assez de choses cette année. De nombreuses personnes faisaient ça au début, on leur demande juste de respecter la famille et de contacter les autorités, dit-elle.

Elle me manque beaucoup

Un an après la disparition, Kayleb Hachey n’a toujours pas oublié son amie Madison. Cet adolescent de 15 ans la voyait régulièrement avant la tragédie.

On faisait des affaires, rire, faire des TikTok. Puis aller comme au McDonald’s ou au Tim Horton’s chercher des iced capps, pis faire tout ça puis prendre des marches, raconte-t-il.

Une photo avec l'inscription « Missing Person » collée sur une porte de station-service le 21 mai 2021.

La photo de Madison Roy-Boudreau a été placardée dans plusieurs dépanneurs de la région l'année dernière (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

C’est d’ailleurs Madison qui lui a montré comment faire des danses à la mode sur la plateforme numérique TikTok. Il garde précieusement en souvenir des vidéos ludiques qu’ils ont tournées ensemble.

Elle est toujours dans ma tête et elle me manque beaucoup. J’aimerais ça un jour qu’elle vienne back et que ce serait une surprise, explique-t-il avec tristesse.

Sa mère, Annie Hachey, a elle aussi été ébranlée par cette tragédie. En ce premier anniversaire de sa disparition, elle a une pensée pour la famille de Madison.

On aimerait avoir quelconque réponse, pour les amis, pour les parents, l’entourage, tout le monde qui l’a dans son coeur; on aimerait savoir ce qui lui est arrivé. Je pense qu’en tant que personnes près d’elle, je pense qu’on a le droit de savoir, dit-elle.

Selon elle, enfin savoir ce qui est arrivé à Madison Roy-Boudreau et trouver sa dépouille permettrait à ses proches de l’amener à son dernier repos et de faire leur deuil.

Annie Hachey affirme qu’il ne faut surtout pas oublier Madison, et ce, même si le temps file. Il ne faut pas la reléguer aux oubliettes. Ça fait un an et on pense encore beaucoup à elle.

Son fils Kayleb abonde dans le même sens. Elle sera toujours dans notre coeur et on ne l'oubliera jamais, dit-il.

Les événements liés à la disparition

11 mai 2021 : Madison Roy Boudreau, âgée de 14 ans, disparaît à Bathurst. Elle est vue pour la dernière fois alors qu’elle se dirige vers son arrêt d’autobus.

12 mai 2021 : la police apprend que Madison est montée à bord d’une camionnette Ford Ranger grise la veille. La police identifie et localise la camionnette. Elle est placée sous surveillance.

13 mai 2021: le conducteur de la camionnette est arrêté.

19 mai 2021: la police lance des recherches dans une carrière située près de la route 11. Elles se poursuivront pendant cinq jours.

27 mai 2021: lors d’une conférence de presse sur la disparition de Madison, le chef de police de Bathurst mentionne le nom de Steven Laurette. Il ne va pas jusqu’à le lier à l’affaire et ne le désigne pas comme suspect.

Steven Laurette devient néanmoins une personne d’intérêt pour les gens qui suivent de près cette affaire. Cet homme de 42 ans – qui est accusé d’avoir agressé sexuellement une adolescente de moins de 16 ans en 2019 – a été arrêté deux jours après la disparition de Madison.

Il a ensuite été accusé de bris de condition. L’infraction alléguée? Il aurait été en compagnie d’une fille de moins de 18 ans, sans la présence d’un adulte au courant de son dossier. Ce bris de condition se serait produit entre les 10 et 11 mai, soit la période durant laquelle est disparue Madison.

23 juillet et 4 août 2021 : des recherches aériennes sont effectuées.

9-10 août 2021 : la police effectue des recherches sous-marines dans le secteur de Middle River, au sud de Bathurst. Des preuves supplémentaires sont saisies.

11 août 2021 : la police de Bathurst annonce qu’elle considère que Madison a été victime d’un homicide.

19 janvier 2022 : les proches de Madison se recueillent à l’occasion de ce qui aurait été son 15e anniversaire.

5 avril 2022 : la GRC annonce qu’elle a pris en main le dossier, puisque la police a des raisons de croire que Madison s’est retrouvée dans le secteur de Middle River après sa disparition. Secteur qui se trouve sous la juridiction de la GRC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !