•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le temps presse pour le déménagement des élèves de l’École Rocher-du-Nord

Chargement de l’image

L'École Rocher-du-Nord, sur la rue Ricketts, à Saint-Jean (T.-N.-L.)

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Radio-Canada

À Terre-Neuve-et-Labrador, les parents des élèves de l’École Rocher-du-Nord de Saint-Jean se questionnent à savoir si les rénovations à l’école des sourds seront terminées à temps pour accueillir les élèves en septembre prochain. 

Une rencontre d’information organisée par le Conseil scolaire francophone provincial (CSFP) de Terre-Neuve-et-Labrador s’est déroulée mardi soir. Plus de 70 personnes étaient présentes. L’objectif de la rencontre était d'informer les parents des prochaines étapes quant au déménagement vers l’école des sourds.

Chargement de l’image

Michael Clair est premier vice-président du Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : Radio-Canada

Ça se prépare à la hâte, on a beaucoup de travail à faire avant septembre, mais le gouvernement nous assure que tout le travail va être fait pour la rentrée le 6 septembre prochain, alors nous suivons ce dossier de très près, dit Michael Clair, président du Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador.

Plusieurs parents ont fait part de leurs inquiétudes quant à ce qui arrivera si les rénovations à l’école des sourds ne sont pas terminées à temps pour accueillir les élèves lors de la prochaine rentrée scolaire.

« Leur préoccupation première, comme la nôtre, c'est : est-ce que l’école va être ouverte à temps. »

— Une citation de  Michael Clair, président du CSFP de Terre-Neuve-et-Labrador

[Les parents] nous ont demandé si on avait un plan B. Pas encore parce que nous venons justement de recevoir des renseignements assez détaillés du gouvernement à savoir comment progressent les rénovations. Nous allons regarder cela de très près alors si, disons pendant l’été, on s'aperçoit que les choses ne vont pas aussi vite que ça devrait, on pourra commencer à voir ce qu'on peut faire, explique Michael Clair.

Michael Clair reste optimiste et assure que le gouvernement et le conseil scolaire travaillent de concert pour s’assurer que la rentrée scolaire dans la nouvelle école se concrétise.

Chargement de l’image

Plus de 70 personnes ont assisté à la rencontre d'information organisée par le CSFP pour connaître les prochaines étapes du déménagement des élèves vers les locaux de l'école des sourds.

Photo : Radio-Canada

La bâtisse de l’école Rocher-du-Nord appartient actuellement à l’Archidiocèse de Saint-Jean qui doit la vendre pour dédommager les victimes d'agressions sexuelles commises à l’orphelinat Mount Cashel. C’est pourquoi l’option de garder l’école ouverte si l’école des sourds n’est pas prête à accueillir les élèves n’est pas possible.

Ce qu’on nous a dit, nous devons déménager, je crois, le 8 juillet, nous devons sortir de l’école. À moins qu’il y ait des changements de ce côté-là, nous sommes vraiment engagés à déménager à la nouvelle école, lance Michel Clair, qui précise que la nouvelle école portera toujours le nom de l’École Rocher-du-Nord.

Le CSFP sera propriétaire, des locaux seront empruntés par d’autres

Le gouvernement provincial investit 10,2 millions de dollars pour rénover l’édifice de l’école des sourds. Selon Michael Clair, les travaux, qui ont déjà commencé, se poursuivront jusqu’en septembre 2023.

Si tout va comme prévu, les élèves de la 7e à la 12e année de l’école Rocher-du-Nord pourront emménager dans ces nouveaux locaux en septembre, suivis d’autres élèves de la maternelle à la 6e année de la région, en septembre 2023.

Par courriel, le CSFP précise qu’il sera propriétaire de la grande majorité de l’école à partir de septembre 2023.

Le conseil scolaire ajoute qu’une partie de l’école sera occupée par des orthophonistes du système scolaire anglophone et l’organisme School Lunch Association. Cependant, le CSFP affirme que ces groupes devront trouver d’autres locaux lorsque le nombre d’élèves francophones augmentera et que plus d’espace pour ceux-ci sera nécessaire.

La nouvelle école n’accueillera finalement pas de garderie francophone, comme plusieurs parents l’espéraient.

Il faudrait faire des rénovations majeures pour mettre une garderie dans l’école, et de telles rénovations empêcheraient l’agrandissement de l’école lorsque le nombre d’élèves augmentera. Par contre, nous avons l’intention de créer une prématernelle dans l’école à partir de septembre 2023, précise le CSFP par courriel.

Avec des informations de Kyle Mooney et de l’émission Le réveil / Nouvelle-Écosse et T.-N.L.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !