•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ArcelorMittal achètera 16 millions de litres d’huile pyrolytique à BioÉnergie A-E par an

Chargement de l’image

L'usine BioEnergie AE de Port-Cartier est officiellement relancée.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

Chargement de l’image

Ce sont 16 millions de litres d'huile pyrolytique qui seront livrés annuellement à l'usine de bouletage de Port-Cartier.

Une entente de trois ans a été signée entre ArcelorMittal et le groupe Rémabec, qui est copropriétaire de l'usine de biocarburant BioÉnergie AE de Port-Cartier.

Les deux entreprises se sont réunies mercredi matin aux installations de BioÉnergie AE à Port-Cartier pour en faire l'annonce.

L'huile pyrolytique est un carburant renouvelable qui est produit à partir de résidus de bois. Dans ce cas-ci, ce sont les sous-produits de la scierie Arbec de Port-Cartier qui seront utilisés.

Chargement de l’image

C'est ce genre de résidus qui pourra être transformé en huile pyrolytique.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

À BioÉnergie AE de Port-Cartier, l'huile pyrolytique est produite à partir de la sciure et de copeaux de la scierie de Port-Cartier, mais aussi à partir d'arbres bûchés plus au nord, mais qui ne sont pas utilisables par la scierie.

Une fois broyés, les résidus sont séchés et puis chauffés à très haute température dans un milieu exempt d'oxygène. Un gaz est ainsi produit et celui-ci est ensuite distillé pour en faire de l'huile pyrolytique.

Pour le président d'ArcelorMittal, Mapi Mobwano, cette entente concrétise le début de la transition énergétique de la minière.

« Il s'agit d'un projet structurant qui unit les deux grandes ressources de la Côte-Nord que sont le fer et la forêt. »

— Une citation de  Mapi Mobwano, président d'ArcelorMittal par voie de communiqué

L’huile devrait commencer à être acheminée vers les installations d’ArcelorMittal d’ici la fin du mois de mai, confirme le président. D’ici là des tests sont prévus, ajoute-t-il.

Chargement de l’image

Mapi Mobwana indique qu'avec la quantité huile pyrolytique maximale, la minière de Port-Cartier pourra réduire de 23 % sa production de mazout lourd.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

L’objectif d’ArcelorMittal est d’arriver à une consommation de 32 millions de litres d’huile pyrolytique par année

Selon le président, cette quantité totale d'huile pyrolytique permettrait de réduire de 23 % l'utilisation de mazout lourd à l'usine située à Port-Cartier, ce qui réduirait annuellement la production de 57 600 tonnes en équivalent de CO2.

Toujours selon l'entreprise, si cet objectif est atteint, cela équivaudrait à retirer 14 000 véhicules des routes chaque année en termes de production de CO2.

Chargement de l’image

Ils étaient plusieurs à se réunir dans les bureaux de BioÉnergie AE mercredi avant-midi.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

ArcelorMittal s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 25 % d'ici 2030. D'ici 2050, la minière vise également la carboneutralité.

Création d'emplois à BioÉnergie AE

À la suite de cette entente, 35 emplois devraient devrait être créés à l'usine de BioÉnergie AE de Port-Cartier.

Chargement de l’image

Réjean Paré indique qu'une trentaine d'emplois devrait être crée à l'usine BioÉnergie AE de Port-Cartier.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

« Notre groupe cherche sans cesse de nouvelles façons de valoriser de façon durable la fibre forestière et les sous-produits du sciage. »

— Une citation de  Réjean Paré, président du Groupe Rémabec, par voie de communiqué

De son côté, le président du Groupe Rémabec, Réjean Paré, se dit fier de ce partenariat avec ArcelorMittal.

À terme, l'usine BioÉnergie AE de Port-Cartier pourrait produire jusqu'à 40 millions de litres d'huile pyrolytique par année.

Réjean Paré explique que jusqu'à maintenant 4 millions de litres d’huile ont été produits à l’usine de Port-Cartier.

M. Paré n'a pas précisé si l'huile pourrait être acheminée à d'autres entreprises une fois que la production sera augmentée. Il mentionne seulement que BioÉnergie AE et ArcelorMittal ont la même vision de [se] développer ensemble.

Cette usine devait initialement produire de l'huile pyrolytique en 2017.

Bioénergie AE Côte-Nord s'est placée sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies en mai 2021. Depuis, des efforts sont déployés pour lancer la production et mettre en œuvre un plan de restructuration.

Chargement de l’image

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, était présent à la conférence de presse mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Djavan Habel-Thurton

Pour sa part, le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, qualifie cette nouvelle entente d’historique. J’aimerais souligner la persévérance du groupe Rémabec [...] pour avoir cru en Port-Cartier et d’avoir continué d’espérer un jour et d’être capable de bâtir quelque chose de solide, a-t-il lancé lors de la conférence de presse.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !