•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier cas d’hépatite « aiguë grave » détecté chez un enfant au Manitoba

Une fillette est alitée dans un hôpital.

L'OMS a publié une alerte et enquête sur des cas confirmés dans 20 pays et dont l'origine est pour l'instant inconnue. (archives)

Photo : iStock

Un cas d’hépatite « aiguë grave », une maladie infectieuse qui émerge dans plusieurs pays et touche les enfants, a été détecté pour la première fois au Manitoba.

L’hépatite aiguë grave est une inflammation du foie qui se déclare rapidement, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette dernière a lancé une alerte médicale le 15 avril parce que l’origine de ces cas demeure inexpliquée.

Soins communs Manitoba, un organisme qui coordonne les services de santé dans la province, a confirmé mardi soir que le cas d’hépatite aiguë grave a été découvert durant les dernières semaines. L’organisme n’a pas fourni plus de détails afin de protéger la vie privée de l’enfant.

Des cas déclarés partout dans le monde

En date du 3 mai, l’OMS avait répertorié plus de 200 cas dans 20 pays. Elle ne fournit toutefois aucune donnée en ce qui concerne le nombre total d’enfants atteints de la maladie au Canada.

L’Hôpital pour enfants malades de Toronto, l’un des plus grands hôpitaux du pays, a signalé sept cas à Santé publique Ontario.

Aux États-Unis, le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies avait identifié, vendredi, 109 cas, dont 14 % ont nécessité une greffe de foie. Cinq enfants ont succombé à la maladie.

Des symptômes de jaunisse

Les enfants sont rarement atteints de l’hépatite qui, normalement, est causée par un virus ou par la consommation d'alcool ou de drogues.

Or, aucun type d’hépatite connu, notamment les types A, B, C, D et E, n’a été identifié chez les enfants touchés.

L'OMS étudie actuellement la possibilité que les cas soient causés par un adénovirus qui peut entraîner des problèmes respiratoires, des vomissements et de la diarrhée.

L'Organisation panaméricaine de la santé recommande, pour sa part, aux parents de surveiller les symptômes tels que la diarrhée, les vomissements et les signes de jaunisse lorsque la peau est les yeux deviennent jaunes.

Elle conseille également de bien se laver les mains et de se couvrir la bouche lorsqu'on tousse ou qu'on éternue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !