•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Edmontonien fait face à plus de 100 chefs d’accusation de cruauté envers les animaux

Gros plan sur un gecko à crête.

Les animaux étaient négligés et gardés dans un abri inadéquat (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

Après la découverte en 2021 de 700 reptiles et amphibiens dans sa résidence, des animaux qui semblaient « sérieusement négligés », un résident d’Edmonton va devoir répondre de 126 accusations en vertu des lois fédérale et provinciale sur la protection des animaux.

C’est un incendie survenu à son domicile qui a entraîné la découverte de plusieurs centaines d’animaux, dont beaucoup étaient morts.

Dans un communiqué diffusé mardi, la police d'Edmonton précise que l’ homme de 31 ans a été accusé de 37 infractions en vertu de l'article sur la cruauté envers les animaux du Code criminel, et de 89 chefs d'accusation en vertu de la Loi sur la protection des animaux de l'Alberta.

Le communiqué de la police ajoute que les accusations portées contre l'homme incluent le fait d'avoir volontairement permis ou causé une douleur inutile aux animaux en sa possession et pour ne pas leur avoir fourni un abri adéquat et correctement aéré.

En novembre 2021, les Services d'incendie et de sauvetage d'Edmonton ont été appelés dans une maison en feu dans le secteur de la 20e Avenue et de la 112e Rue. Ils y ont découvert près de 700 reptiles et amphibiens. La plupart semblaient sérieusement négligés et beaucoup étaient morts avant l'incendie, explique le communiqué de presse de la police d'Edmonton.

Lorsque l’on entend parler de cruauté envers les animaux, on pense presque toujours aux chats et aux chiens; mais cette histoire est venue rappeler tristement les souffrances que de nombreux reptiles exotiques endurent aux mains d’éleveurs et d’importateurs, souligne l’agent Ilka Cunningham dans le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !