•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Caribou : les deux scénarios « inacceptables » aux yeux de Mashteuiatsh et d’Essipit

Un caribou dans un champ.

La Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards s'arrête à Alma mercredi.

Photo : iStock

Les deux scénarios présentés par la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards sont « inacceptables » et « catastrophiques » aux yeux des communautés innues de Mashteuiatsh et d’Essipit.

Des représentants des communautés innues de Mashteuiatsh, située au Lac-Saint-Jean, et d’Essipit, qui se trouve sur la Côte-Nord, rencontreront la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards mercredi à Alma.

La commission s’arrête dans la municipalité mercredi, dans le cadre des audiences publiques qui débuteront à 19 h au centre de villégiature de la Dam-en-Terre. La commission tient également des rencontres privées avec des groupes d’intérêt, lors de son passage dans les sept villes qu’elle visite.

Les deux communautés ont sollicité une rencontre, malgré qu’elles estiment que la commission n’est nullement conforme aux obligations constitutionnelles de l’État en matière de consultation et d’accommodement, ont indiqué les Premières Nations d’Essipit et de Mashteuiatsh, dans un communiqué conjoint émis mardi.

En guise de geste de bonne foi, les Premières Nations jugent tout de même opportun de pouvoir sensibiliser et éduquer la Commission sur leurs enjeux, sur leurs droits et titres ancestraux ainsi que sur l’importance que le Québec reconnaisse que sa stratégie sur le caribou aura nécessairement des impacts sur les droits des Premières Nations, précisent les deux communautés.

Le bâtiment qui abrite le conseil de bande.

Des représentants de Mashteuiatsh prendront part à une rencontre avec la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards, mercredi.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

L’importance sociale et culturelle du caribou

Rappelons que les deux communautés ont entrepris un recours judiciaire en février en Cour supérieure envers Québec, déplorant qu’elles n’aient pas été adéquatement consultées au sujet de la protection du caribou forestier, appelé Atiku, en innu.

« Les deux scénarios présentés par la commission sont catastrophiques pour le caribou et inacceptables pour les Premières Nations innues d’Essipit et de Mashteuiatsh. »

— Une citation de  Les communautés de Mashteuiatsh et d’Essipit

La commission qui se penche sur la protection du caribou présente deux scénarios hypothétiques. Le premier condamnerait 3 des 12 hardes de caribous de la province, alors que le second entraînerait la perte d’emplois et de retombées pour l’industrie forestière.

Les représentants des deux Premières Nations profiteront de la rencontre pour présenter leur implication dans le rétablissement du caribou. Ils exposeront également leur vision d’une réelle consultation des Premières Nations, qui considérerait l’importance sociale et culturelle du caribou, qu’ils jugent essentielle à la réussite d’une stratégie à long terme.

Les travaux de la commission contribueront à la réalisation de la Stratégie de protection de l’habitat du caribou, qui a été repoussée à deux reprises. Les audiences publiques de la commission se termineront à Baie-Comeau le 17 mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !