•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un tout petit match et l’Atlético Ottawa s’en va déjà

Des joueurs de soccer ont l'air résignés après une défaite.

Les joueurs de l'Atlético Ottawa ont la mine basse après avoir perdu en tirs de barrage contre le York United FC.

Photo : Matt Zambonin

L’Atlético Ottawa s’est incliné par la marque de 2-1 (7-6), en tirs de barrage face au York United FC, en entrée du championnat canadien, mardi soir à la Place TD. L’équipe échoue donc pour une deuxième saison de suite à se qualifier pour le second tour du grand tournoi de soccer canadien. 

Cédric Toussaint a donné la victoire à York, en marquant le dernier but de la séance de tirs alors que Ben McKendry venait tout juste d’envoyer le sien très haut au-dessus du filet.

C’est malheureux et difficile à avaler comme défaite. Nous avons lutté jusqu'à la fin, mais tout peut arriver lorsqu’on va en tirs de barrage , a mentionné Malcom Shaw, l’unique marqueur de l’Atlético en temps réglementaire.

Un joueur de soccer envoie le ballon au dessus du filet sur un tir de pénalité.

Ben McKendry regarde le ballon s'envoler au-dessus du filet lors de la séance de tirs de barrage face au York United FC.

Photo : Matt Zambonin / Atlético Ottawa

Le soccer est parfois étrange. Nous avons moins bien joué lors de nos deux premiers matchs de la saison et nous avons gagné. Ce soir, nous étions meilleurs, mais nous avons perdu, a lancé l’entraîneur Carlos Gonzalez après le match..

Cette rencontre s’est jouée en deux demies bien différentes alors que le York United FC a dominé les premières 45 minutes de jeu avant de voir Ottawa revenir dans la rencontre après la mi-temps. 

Je suis content de reprendre le bus avec la victoire. Je ne suis pas certain que le résultat aurait été le même avec 30 minutes de jeu de plus, a rigolé l’entraîneur Martin Nash, visiblement soulagé. 

Nous avons été bien meilleurs en première demie et nous aurions du avoir plus de chances. Par la suite, nous avons semblé fatigués et leurs meilleurs éléments offensifs ont terminé en force, a ajouté Nash, qui revenait dans la capitale, où il a été membre de l’équipe d’entraîneur du Fury pendant trois saisons.

Trop peu trop tard

Les joueurs de l’Atlético n’ont qu’eux à blâmer pour cette défaite alors qu’ils ont pris beaucoup de temps à rentrer dans le match. Les premières minutes ont été contrôlés par York qui s’est buté à une équipe qui semblait s'entêter à vouloir jouer la contre-attaque. 

Le défenseur Diyaeddine Abzi a profité de tout cet espace laissé à la disposition de son équipe pour ouvrir la marque à la 30e minute d’un puissant tir de la gauche dans la lucarne de Nathan Ingham. 

Des joueurs de soccer célèbrent un but pendant un match. On voit le gardien se relever péniblement derrière.

Diyaeddine Abzi célèbre après avoir marqué contre l'Atlético Ottawa.

Photo : Matt Zambonin / Atlético Ottawa

L’Atlético a commencé à se montrer plus actif à la 58e minute alors que Carl Haworth et Malcom Shaw sont entrés dans le match. Les deux ont unis leurs efforts seulement trois minutes plus tard pour égaler la marque. Haworth a servi une superbe passe dans le dos de la défensive ennemie qui a trouvé Shaw pour un but de la tête.

« Nos remplaçants sont entrés sur le terrain avec une bonne attitude. Avec quelques minutes de plus, on aurait gagné. »

— Une citation de  Carlos Gonzalez, entraîneur-chef de l'Atlético Ottawa
Un joueur de soccer frappe le ballon de la tête pendant un match.

Malcom Shaw a marqué un but de la tête en 2e demie.

Photo : Matt Zambonin / Atlético Ottawa

Il faut dire que le York United FC a brisé le rythme du jeu par la suite alors que plusieurs joueurs ont semblé feindre des blessures sur le terrain. 

J'étais certain qu'on avait l'énergie nécessaire pour aller chercher la victoire. Ils ont tué le jeu! Ils savaient qu’on était la meilleure équipe en fin de rencontre, s’est résigné Gonzalez. 

Avec cette victoire, York accède aux quarts de finale et fera face au Pacific FC qui profitait d’un laissez-passer en vertu de sa victoire du championnat de la Première ligue canadienne l’an dernier. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !