•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mise en demeure envoyée aux anciens administrateurs du Faubourg Mena’Sen

Chargement de l’image

Le Faubourg Mena'Sen a été vendu à des intérêts privés.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada

Une mise en demeure a été envoyée aux anciens administrateurs du Faubourg Mena'Sen.

Me Louis Fortier, un avocat de Sherbrooke, estime en effet que la vente du Faubourg Mena’Sen à des intérêts privés était illégale. Il a fait parvenir une mise en demeure aux cinq anciens administrateurs de l’organisme à but non lucratif responsable de la vente.

Affirmant agir au nom d'un citoyen, Me Fortier juge que les administrateurs ont manqué à leurs obligations, notamment celle d’agir avec honnêteté et loyauté dans l’intérêt de la personne morale. Si le citoyen n'avait pas voulu aller de l'avant, Me Fortier indique cependant qu'il aurait déposé la mise en demeure lui-même.

L’avocat somme les administrateurs de remédier à la situation avant le 17 mai, sous peine de poursuites judiciaires. 

« Ce que les administrateurs semblent avoir fait est une grave atteinte à la sécurité mentale, physique et financière des personnes âgées et ce genre de comportement doit être sanctionné sérieusement.  »

— Une citation de  Me Louis Fortier, avocat

Il envisage aussi de déposer une plainte en déontologie au syndic du Barreau du Québec contre Me Serge Dubois, qui a agi dans les médias à titre de porte-parole des anciens administrateurs. 

En entrevue avec Radio-Canada la semaine dernière, Me Serge Dubois avait maintenu que la vente était légale et que ses modalités relevaient du domaine privé.

Contacté par Radio-Canada en soirée mardi, l'avocat n'avait pas encore répondu au moment d'écrire ces lignes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !