•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : taux de vaccination élevé chez les professionnels de la santé en C.-B.

Une personne reçoit un vaccin.

Près de 94 % des professionnels de santé en C.-B. ont reçu deux doses de vaccin ou ont une exemption médicale, selon les données disponibles.

Photo : pool/afp via getty images / CARLOS OSORIO

Radio-Canada

La Colombie-Britannique a rendu public mardi le taux de vaccination contre la COVID-19 de ses professionnels de la santé. Dix-sept des dix-huit collèges ont communiqué leurs données et près de 94 % des professionnels ont reçu deux doses de vaccin ou ont une exemption médicale, en date du 25 avril.

Il manque encore les données du Collège des infirmières et des sages-femmes de la Colombie-Britannique, qui représente environ 46 % des employés en santé dans la province et qui a besoin de davantage de temps pour colliger les données.

Même si les données ne sont pas disponibles par région, les Britanno-Colombiens ont désormais accès à une liste du taux de vaccination par secteurs (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Parmi les professionnels les plus vaccinés, on retrouve ceux réglementés par le Collège des diététiciens et le Collège des médecins et chirurgiens, avec un taux de 98 %. En bas de la liste, les moins vaccinés font partie du Collège des médecins naturopathes (69,2 %), celui des chiropraticiens (78,1 %) et celui des praticiens de la médecine traditionnelle chinoise et des acupuncteurs (79 %).

La médecin-hygiéniste en chef,Bonnie Henry, croit que l’accès à ces informations permettra aux Britanno-Colombiens de prendre des décisions éclairées. Elle concède que récupérer ces données a été beaucoup plus difficile que nous ne le pensions au départ.

« Ce n'est pas surprenant pour moi [...] il y a un très haut degré de couverture vaccinale contre la COVID-19 [chez les professionnels de santé]. »

— Une citation de  Dre Bonnie Henry, médecin-hygiéniste en chef de la C.-B.

La Dre Bonnie Henry explique que rendre ces données publiques n’a pas pour but de divulguer des renseignements personnels des professionnels de la santé, mais bien d’agir pour l'intérêt public et la sécurité des patients.

Les données pour le Collège des infirmières et des sages-femmes de Colombie-Britannique devraient être disponibles dans les semaines à venir, mais la Dre Bonnie Henry assure déjà que les infirmières sont extrêmement bien vaccinées en Colombie-Britannique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !