•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un feu de forêt a fait craindre le pire à Saint-Herménégilde

Chargement de l’image

Environ sept hectares de forêt ont brûlé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un important feu de forêt a occupé les pompiers, mardi, à Saint-Herménégilde. L'incendie a éclaté sur le terrain privé d'une résidence située sur le chemin Lebel, mais les pompiers ont heureusement rapidement réussi à le maîtriser.

On a eu un appel à 11 h ce matin nous disant qu'il y avait un feu extérieur. Vu que nous sommes présentement en situation d'extrême [danger d'incendie], on est monté pour avertir les gens d'éteindre leur feu, mais en route, on a eu un appel pour nous dire que le feu était hors contrôle. On a changé de protocole et on est monté avec toutes les équipes pour circonscrire l'incendie, explique le directeur du Service incendies de Coaticook Benoît Sage.

À notre arrivée, le feu était hors contrôle [...] Nous avons appelé la SOPFEU [Société de protection des forêts contre le feu] et nous avons déployé nos équipes pour faire le tour de l'incendie et le garder en périmètre, ajoute-t-il.

« Quand on dit de ne pas allumer, de ne pas faire de feu, c'est la preuve. Le vent peut changer de bord, il peut y avoir une bourrasque de vent, et tout est parti.  »

— Une citation de  Benoît Sage, directeur du Service incendies de Coaticook

Le feu a détruit environ sept hectares avant d'être maîtrisé en après-midi.

Des conséquences potentielles graves

Personne n'a été blessé dans l'incendie, et aucune évacuation n'a été nécessaire. La directrice générale de Saint-Herménégilde, Johanne Le Buis, admet toutefois que les conséquences auraient pu être graves, d'autant plus que le temps était venteux en matinée. Il y a plusieurs plantations de sapins. Il y a des secteurs boisés. D'où l'importance, c'était quand même visible sur tout le territoire [...] C'était tout près.

Les pompiers n'ont pu confirmer l'origine du brasier. Johanne Le Buis a toutefois parlé avec le propriétaire du terrain, qui semblait dire que c'était un feu de foyer qui avait été fait à l'extérieur en fin de semaine et qui aurait repris. Mais, ce que j'ai constaté, c'est qu'il y avait plusieurs foyers d'incendie sur le terrain.

En raison du temps chaud et sec, il est présentement interdit de faire des feux à ciel ouvert en Estrie et dans plusieurs régions du Québec. La directrice générale croit qu'il est nécessaire de répéter cette interdiction.

Souvent, les gens font des feux de broussailles à ce temps-ci et ne se rendent pas compte que c'est interdit de faire des feux à ce moment-ci de l'année.

« Rappelons aux gens que ce n'est pas permis de faire des feux présentement! Cela a causé beaucoup d'anxiété chez les voisins. C'est normal de faire attention. »

— Une citation de  Johanne Le Buis, directrice générale de Saint-Herménégilde

Depuis le début du mois de mai, 153 hectares de forêt au Québec ont brûlé, selon le recensement de la SOPFEU.

Avec les informations de Guylaine Charette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !