•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des aînés de Saint-Adrien veulent ouvrir une coopérative d’habitation

Chargement de l’image

Des aînés de Saint-Adrien souhaitent se rassembler en ouvrant une coopérative d’habitation.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Radio-Canada

Pour faire face à l’augmentation du coût de la vie et aux problèmes qu’elle peut engendrer, des aînés de Saint-Adrien souhaitent se rassembler en ouvrant une coopérative d’habitations.

Lucie Benoît fait partie des instigatrices de ce projet. La femme de bientôt 76 ans habite la région avec son conjoint depuis plusieurs décennies. Dans le temps du retour à la terre, du peace and love, on est arrivé ici, se souvient-elle. 

J'aime les gens et la nature, et je me suis demandé "qu’est-ce que je fais faire quand je vais être vieille?", ajoute-t-elle. La situation est vraiment précaire pour les gens qui vieillissent. 

Elle a donc imaginé une éventuelle coopérative d’habitation pour aînés. La situation dans les résidences privées pour aînés (RPA) durant la COVID a fini de la convaincre d’aller de l’avant. J'ai vu le monde enfermé dans leur chambre, pas même capable d'aller manger en bas, se remémore-t-elle.

Elle souhaite créer un milieu abordable et sain pour vieillir avec ses amies.

« On crée une communauté pendant des décennies, et là il faut partir parce qu'on est trop vieux? Non! »

— Une citation de  Lucie Benoît

Lucie a parlé de son idée à Pauline Dumoulin, une femme de 68 ans très impliquée au village. Les deux femmes ont reçu l'aide de la Fédération des coopératives d'habitation de l'Estrie.

Chargement de l’image

Lucie Benoît a parlé de son projet à Pauline Dumoulin.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

De vivre en communauté, ensemble, c’est un projet qui est super emballant!, s’exclame Mme Dumoulin.

Le gouvernement devra maintenant décider s'il appuie le projet, dans le cadre du Programme d'habitation abordable Québec.

Officiellement, le projet est déposé [...] C’est un beau projet, 14 unités, la moitié 3 ½, la moitié 4 ½. Des aînés qui se regroupent, qui se disent "nous, on aimerait ça vieillir ensemble, s’entraider et se sentir en sécurité”, explique le directeur général de la Fédération des coopératives d'habitation de l'Estrie Guillaume Brien,

Le projet misera sur la communauté et sur l'importance de la transmission intergénérationnelle, soutient Mme Benoît. 

D’offrir un lieu [pour les aînés], mais aussi de garder nos personnes expérimentées, qui ont beaucoup à transmettre, précise-t-elle. 

Elle dit avoir grand espoir de voir le projet aboutir . 

On n’a pas le choix, je pense, comme société, constate-t-elle. 

Avec les informations d’Alexis Tremblay 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !