•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Madeleine Viczko sera un modèle pendant longtemps, affirme la SHS

Des enregistrements 8 pistes de l'artiste fransaskoise Madeleine Viczko.

Des enregistrements 8 pistes de l'artiste fransaskoise Madeleine Viczko.

Photo : Radio-Canada / Nicole Lavergne Smith

Radio-Canada

Le directeur général de la Société historique de la Saskatchewan (SHS), Alexandre Chartier, ne tarit pas d’éloges pour la grande dame de la chanson fransaskoise Madeleine Viczko, décédée vendredi dernier à 92 ans.

Selon lui, l’impact de la Fransaskoise a été incroyable. Ses nombreuses chansons ont été et seront reprises par des groupes francophones et anglophones dans différents styles.

C’est une artiste francophone, une femme artiste qui a travaillé dans un univers country qui est très très chargé. Ça va être un modèle pendant longtemps pour les jeunes et moins jeunes, a souligné M. Chartier à l’émission Point du jour.

Pour garder le patrimoine de l’artiste fransaskoise, Alexandre Chartier soumet l’idée de travailler avec les écoles fransaskoises et les écoles d’immersion pour le développement de ressources pédagogiques. Il cite en exemple les guides pédagogiques du Conseil culturel fransaskois sur Carmen Campagne et Joe Fafard.

À compter de maintenant, il ne faut pas mettre les œuvres de l’artiste sur les tablettes. Il faut les faire jouer, selon le directeur de la SHS.

Il faut essayer de travailler sur les interprétations par d’autres groupes. On entre dans l’aspect légendaire à partir du moment où [d]es oeuvres [d'un artiste] sont reprises par plein de groupes et chanter différemment. Là on devient une légende, a-t-il déclaré.

En 20 ans de carrière, Madeleine Viczko compte plus de 100 chansons en français et en anglais.

Avec les informations de Nicolas Duny

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !