•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baie-Jolie sur mer : 4 municipalités du Nord-Est ont choisi leur nouveau nom

Un bateau de pêche est amarré à un quai dont certains madriers ont dévié.

La réforme de la gouvernance locale au Nouveau-Brunswick fera passer les entités municipales dans la province de 340 à moins d’une centaine.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, la nouvelle entité municipale qui regroupe Beresford, Nigadoo, Petit-Rocher et Pointe-Verte, ainsi que les districts de services locaux (DSL) avoisinants, portera le nom de Baie-Jolie sur mer.

Ce choix a été fait dimanche par un comité de transition qui regroupe les maires des municipalités incorporées, des représentants des DSL, un historien et un facilitateur mandaté par la province.

La mairesse de Petit-Rocher, Rachel Boudreau, est l’une des 14 membres de ce comité qui a délibéré pendant trois heures pour en arriver à un consensus.

Une map de la région Chaleur, au Nouveau-Brunswick, où il est écrit «Entité 11». On y voit Pointe-Verte, Petit-rocher, Nigadoo et Beresford regroupés. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le territoire désigné comme étant l’entité 11 par la Réforme de la gouvernance locale au Nouveau-Brunswick. L'entité longe la Baie des Chaleurs.

Photo : Radio-Canada

Elle relate que le comité a reçu plus de 70 propositions de noms par courriel, en plus de toutes celles reçues dans chaque communauté respective.

On y est allé plus par élimination, explique-t-elle. Quels que l’on voyait qui était les moins pertinents?.

L’une des nombreuses propositions reçues était le nom Baie-Jolie. Après de longues discussions, le comité a décidé d’y ajouter le sur mer.

Bien que Rachel Boudreau admette qu’il ne s’agissait pas initialement de son premier choix, l’originalité du nom a fini par la convaincre.

Ça a fini par être ça, le choix de tout le monde, et tout le monde était très satisfait, affirme-t-elle.

Plus de quelques jours pour décider

La date limite pour la soumission d’une proposition de nom d’entité au gouvernement est le 16 mai.

Il reste donc une semaine aux comités de transition des différentes entités municipales de la province pour faire leurs choix.

Selon le président de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick, Yvon Godin, ceux qui n’auront pas réussi à s’entendre avant cette date butoir devront voir le ministre Daniel Allain trancher cette question délicate à leur place.

Grande-Anse, Bertrand, Saint-Léolin et Maisonnette se prononcent

Yvon Godin, qui est également maire de Bertrand, affirme qu’une quarantaine de noms ont été proposés au comité de transition de l’entité 13 dont il fait partie.

Là aussi, c’est par élimination que le choix final a été effectué par Grande-Anse, Bertrand, Saint-Léolin et Maisonnette et les DSL avoisinants.

Leur nouvelle entité s’appellera Rivière du Nord.

Un homme souriant à la caméra

Yvon Godin, maire de Bertrand et président de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Il y a un autre nom qui a rôdé aux alentours : c’était Beau-Rivage, souligne néanmoins Yvon Godin. C’était un beau nom aussi, quelque chose de bien. Mais on pense que Rivière du Nord nous définissait mieux comme nouvelle entité.

Bien que le nom de chaque nouvelle ville soit important et symbolique, l’adresse postale ne changera pas après les fusions.

Par exemple, une personne qui habite à Pointe-Verte pourra toujours dire qu’elle réside à Pointe-Verte, même si la municipalité portera désormais le nom de Baie-Jolie sur mer.

Daniel Allain, ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale du Nouveau-Brunswick, en entrevue au Téléjournal Acadie le 22 février 2021.

Le ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale du Nouveau-Brunswick, Daniel Allain.

Photo : Radio-Canada

Le ministère des Gouvernements locaux aura le dernier mot sur le choix du nom des nouvelles entités de la province.

Le dévoilement des nouveaux noms doit se faire au plus tard le 1er juillet.

L'ultime test sera celui de l'acceptation et l'appropriation de ces nouveaux noms par les résidents.

D’après le reportage d’Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !