•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une cycliste s’inquiète de la sécurité routière en Saskatchewan

Donna Kovatch tient une bouteille d'alcool dans sa main près d'une route.

Donna Kovatch affirme qu’elle craint pour sa sécurité quand elle fait du cyclisme aux environs de White City, une ville située à 18 km à l’est de Regina.

Photo : CBC/Fiona Odlum

Radio-Canada

Donna Kovatch pratique le vélo depuis 25 ans. Les bouteilles d’alcool et autres déchets qu’elle trouve le long des routes de sa communauté, ces jours-ci, lui font craindre pour la sécurité des cyclistes et des automobilistes en Saskatchewan.

Dès sa première sortie à vélo cette année, Donna Kovatch a été surprise de voir des bouteilles d’alcool, des paquets de cigarettes vides et des accessoires servant à la consommation de drogue sur l'autoroute 33 près d’Emerald Park, à White City, où elle habite.

Ces déchets pourraient donner à penser que des automobilistes conduisent en état d’ébriété.

« Il y a des moments où je fais du cyclisme toute seule et je ne sais pas sur quoi je vais tomber. »

— Une citation de  Donna Kovatch, habitante de White City

Parce qu’elle s’inquiète, Donna Kovatch a ajouté un système de localisation à son téléphone pour que son mari puisse suivre ses déplacements lorsqu’elle est seule à vélo.

Des craintes fondées

Selon Statistique Canada, en 2019, la Saskatchewan avait le taux le plus élevé de cas d’ivresse au volant au pays, avec les provinces de Terre-Neuve-et-Labrador et l'Île-du-Prince-Édouard.

De 2009 à 2018, le nombre moyen de décès liés à la conduite avec facultés affaiblies en Saskatchewan a été de 54 par année, selon la Société d’assurances publiques de la Saskatchewan (SGI).

Le nombre moyen de blessures liées à la conduite avec facultés affaiblies a été de 595 par année.

Pour 2021, les accidents liés à la conduite avec facultés affaiblies ont augmenté pour se situer à 658, entraînant 370 blessures et 33 décès, selon les données préliminaires de la SGI.

Nous avons tendance à voir plus de collisions mortelles sur les autoroutes provinciales et les routes rurales que dans les rues des villes, en raison des vitesses élevées qui y sont pratiquées, explique le porte-parole de la SGI, Tyler McMurchy.

Tyler McMurphy souligne aussi que l'accumulation de bouteilles d’alcool vide sur les routes ne veut pas dire qu’il y a des problèmes de conduite en état d’ébriété dans des communautés en particulier.

Il invite cependant les Saskatchewanais à composer le 911 s’ils suspectent qu’un conducteur est en état d’ivresse.

Donna Kovatch compte quant à elle garder l'œil ouvert quand elle est à vélo sur la route et continuer à signaler les déchets qu’elle trouve le long des fossés.

Son objectif est de rendre les routes sûres pour tous, pas seulement pour les cyclistes.

Avec les informations de Fiona Odlum

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !