•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves du secondaire explorent la robotique en participant à un concours de robots

Chargement de l’image

Deux robots qui s'affrontent au concours Robot Rumble en Saskatchewan, tenu le 4 mai.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des élèves du secondaire venus de partout en Saskatchewan ont mis à l’essai leurs compétences techniques au concours Robot Rumble le 4 mai. Ils ont construit et programmé des robots sumos qui ont fait face à d’autres robots à l’intérieur d’un cercle.

En tout, 51 équipes de 90 élèves de 22 écoles secondaires ont participé au concours, qui a eu lieu à l’École polytechnique de la Saskatchewan, à Saskatoon.

Pour gagner, les élèves devaient pousser le robot de leur adversaire hors de la piste, tout en gardant le leur à l’intérieur.

Les gagnants du concours ont reçu de l'argent. Ils ont également reçu des crédits de scolarité pour un programme polytechnique de la Saskatchewan à l’École des mines, de l'énergie et de la fabrication.

Le titulaire de la chaire universitaire en technologies d’ingénierie de cette école, Dan Bechard, croit qu’il est important pour les jeunes étudiants de découvrir la robotique assez tôt.

Mettre le pied dans la porte, voir ce que l’avenir peut leur apporter… C'est une belle occasion, a-t-il dit.

Haley Burnouf, une élève de 10e année de l’Île-à-la-Crosse, s’intéresse beaucoup à l'ingénierie. Elle s’était inscrite à l’événement parce qu’elle adore participer à des compétitions et rencontrer de nouvelles personnes. Son robot, Simon, a pris la cinquième place dans la compétition.

Elle a passé environ deux mois à le construire à partir de zéro, ce qui comprenait la programmation et l’impression en 3D.

« Ce que j’aime le plus, c’est le câblage. C’est cool de voir comment les connexions peuvent se former. »

— Une citation de  Haley Burnouf, élève de 10e année de l’Île-à-la-Crosse

Gabriel, un élève de 11e année de Warman dit qu'il aime particulièrement le codage.

C’était comme une autre langue que je connaissais et c’était vraiment facile pour moi. J’ai eu beaucoup de plaisir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !