•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nation Innue bien représentée à l’École des dirigeants des Premières Nations

Bryan Mark est sur la scène devant quelques personnes qui écoutent sa présentation. Derrière lui se trouvent des affiches et une projection.

Le chef de la communauté d’Unamen Shipu, Bryan Mark, était un des participants de cette première cohorte.

Photo : École des dirigeants HEC Montréal

Les participants de la première cohorte de l’École des dirigeants des Premières Nations ont conclu leur formation vendredi dernier. Des leaders innus nord-côtiers étaient présents afin d’être mieux outillés dans la gestion durable de leur communauté.

À raison de trois jours par semaine pendant six mois, les cours ont pour but de permettre aux dirigeants des communautés, aux entrepreneurs ou encore aux administrateurs de renforcer leur autodétermination.

À écouter à l'émission Bonjour la Côte : Bilan de l’École des dirigeants des Premières Nations

Le directeur général de la Société de développement économique Uashat mak Mani-utenam (SDEUM), Ken Rock, a co-initié ce projet lancé officiellement le 21 novembre 2021 en collaboration avec HEC Montréal. Ken Rock croit que cette formation aura un impact positif dans les communautés.

Que ce soit au niveau de la gouvernance et de l’intégrité, on l’a vu, on l’a constaté quand ils ont présenté leur projet. Moi, je suis persuadé qu’il va y avoir un impact dans les communautés au sein des Premières Nations, estime-t-il.

Le directeur de la Société de développement économique de Uashat-Maliotenam, Ken Rock

Le directeur général de la Société de développement économique de Uashat-Maliotenam, Ken Rock

Photo : Radio-Canada

Ken Rock explique que les participants se sont inscrits dans une volonté de garnir leur coffre à outils de gestionnaire aux côtés de formateurs et de professeurs qualifiés.

On comprend que dans les communautés la scolarisation n’est pas la même qu'ailleurs. Dans certains cas, il y a des gens qui se font élire chef dans leur communauté, et qui n’ont peut-être pas tous les outils pour assurer leur rôle en tant que leader de leur communauté, explique Ken Rock.

Et ils l'ont manifesté d’ailleurs que ça va les aider dans le futur.

Une citation de Ken Rock, directeur général de la Société de développement économique Uashat mak Mani-utenam

Le directeur général de la SDEUM souligne que les participants, Innus, Algonquins, Cris et Mohawks, ont partagé leur expérience dans un esprit de collaboration. Ce qui était important pour nous, c’est qu’il y ait des échanges entre les participants, mentionne Ken Rock. Ils se disent qu’ils allaient rester en contact.

La vice-chef du conseil des Innus de Pessamit, Suzanne Bacon Charland, le chef du Conseil des Innus d'Ekuanitshit, Jean-Charles Pietacho, le chef de la communauté de Uashat-Maliotenam, Mike McKenzie, faisaient notamment partie des participants.

Une autre cohorte est attendue le 19 mai prochain, mais cette fois-ci la formation vise des conseillers de communautés des Premières Nations.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Côte-Nord

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Côte-Nord.