•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un casse-tête de 40 000 pièces enfin terminé

Chargement de l’image

Laurette Bélisle est venue à bout des 40 000 pièces de son casse-tête.

Photo : Radio-Canada / Jean Arel

Radio-Canada

Si pour certains, la pandémie a été synonyme d’ennui, Laurette Bélisle a trouvé une façon de ne jamais s’ennuyer. Tous les jours depuis maintenant deux ans, Laurette travaille sur un casse-tête géant, composé de dix tableaux.

Au total, il y a 40,320 morceaux, explique-t-elle. Il mesure 22 pieds de long.

Laurette et sa famille ont profité de la fête des Mères pour assembler les deux derniers tableaux. Ce casse-tête de Walt Disney revient sur 90 années de Mickey Mouse.

Il aura permis à Laurette Bélisle de s’occuper. Dans le fond, ce fut un peu comme une thérapie pour moi, mentionne-t-elle.

« Je commençais autour de 8h30 ou 9 heures. Je préparais mon dîner, l'après-midi j'en faisais. Le soir, je n'en faisais jamais. J'en faisais dans le jour à la clarté du jour parce que c'était plus facile. »

— Une citation de  Laurette Bélisle.

C’est un exemple à suivre de patience, persévérance, croit sa fille, Louise Bélisle. C’est rare aujourd’hui.

« C'est tout un exploit. C'est un beau passe-temps pour elle. Elle n'avait pas le temps de s'ennuyer. »

— Une citation de  Réal Bélisle, conjoint de Laurette.

Et après ?

Maintenant que le casse-tête est complété, Laurette cherche un hôpital pour enfant ou une école qui accepterait de l’afficher, sans quoi elle devra s’en départir.

Je ne peux pas le garder, souligne Laurette Bélisle. Donc, on va le défaire. On va le remettre dans les sacs originaux, je vais coller mes sacs, on va le remettre dans la boîte et on va le mettre en vente. Il y a un autre heureux qui va le faire parce qu'ils sont très recherchés.

Chargement de l’image

Le casse-tête est composé de 10 tableaux et fait plus de 22 pieds de long.

Photo : Radio-Canada / Jean Arel

Laurette se dit très satisfaite d’avoir réussi ce défi.

« C'est un défi et je l'ai fait. Je l'ai accompli et oui, je suis fière de l'avoir fait. Ça m'a aidé beaucoup. Tu sais, ça prend de la patience, mais c'est pour montrer aux jeunes aujourd'hui qu'avec de la patience, tu peux faire beaucoup de choses. »

— Une citation de  Laurette Bélisle.

Malgré la fin de son passe-temps des deux dernières années, Laurette Bélisle ne s’ennuiera pas. J’ai d’autres loisirs, souligne-t-elle. Elle pourra notamment se remettre au tricot et à l’écriture, tout en continuant de faire des casse-têtes traditionnels.

D’après le reportage de Jean Arel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !