•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des militants réclament le stationnement extérieur de l’hôtel Delta à Québec

Les militants ont accroché des banderoles sur des clôtures près du cimetière anglican Saint-Matthew.

Les militants ont accroché des banderoles sur des clôtures près du cimetière anglican Saint-Matthew.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Beaumont-Drouin

Le comité populaire Saint-Jean-Baptiste (Compop) aimerait que plusieurs espaces à Québec changent de vocation, dont le stationnement extérieur de l'Hôtel Delta. C'est pourquoi plusieurs dizaines de citoyens ont occupé une partie de la rue Saint-Joachim pendant plusieurs heures, samedi.

De 10 h à 18 h, l'accès à la rue a été fermé aux automobilistes. Plusieurs activités militantes et familiales (plantation d'arbres, discours, jeux de kermesse...) ont été organisées sur la voie.

Nous ce qu'on veut c'est lancer la discussion, explique Vincent Baillargeon, un militant rencontré sur place.

Des citoyens discutent dans la rue. En arrière-plan se dresse l'hôtel Delta et son stationnement extérieur.

Plusieurs activités familiales et militantes se sont déroulées à proximité du stationnement de l'Hôtel Delta que les citoyens aimeraient se «réapproprier».

Photo : Radio-Canada / Raphaël Beaumont-Drouin

Le ComPop déplore le fait que dans Saint-Jean-Baptiste - quartier le plus densément peuplé de Québec - plusieurs espaces sont mal utilisés, voire inutilisés. En contrepartie, il y a notamment peu d'arbres, peu de CPE et aucun jardin communautaire, selon le comité.

De l'espace, il y en a, explique l'une des organisatrices de l'évènement, Marie-Ève Duchesne.

Appel aux gouvernements

Pour remédier à la situation, les citoyens aimeraient se réapproprier 12 espaces, terrains vagues ou stationnements. Outre le stationnement extérieur du Delta et celui situé à l’angle des rues Saint-Joachim et Saint-Gabriel, les militants voudraient convertir le site de l'ancien Patro Saint-Vincent de Paul sur la côte d'Abraham.

L'organisme citoyen appelle les trois paliers de gouvernement à agir, afin de changer la situation.

On considère que de ne pas agir serait un manque de volonté politique, indique Marie-Ève Duchesne.

Plus d'une cinquantaine de citoyens ont pris part à la mobilisation.

D'autres actions militantes devraient être organisées au cours des prochains mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !