•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour dans les bureaux s’accélère au centre-ville de Montréal

Un homme traverse la rue Sainte-Catherine, à Montréal.

Le retour à temps plein et à temps partiel des travailleurs est « encourageant pour la vitalité du centre-ville », selon la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

Radio-Canada

Les travailleurs du centre-ville de Montréal sont de plus en plus nombreux à délaisser le télétravail à temps plein et à opter pour une formule hybride, selon la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

C'est ce que révèle le plus récent d'une série de sondages commandée par la CCMM depuis la fin du télétravail obligatoire, à l'été 2021.

Fait saillant de ce coup de sonde : 68 % des travailleurs affirment être revenus au bureau au moins une journée par semaine, contre 28 % en juin dernier.

La CCMM note que ce retour au bureau s'accélère tant à temps plein (26 % des travailleurs) qu'à temps partiel (42 %).

Le rythme est supérieur à ce que nous anticipions en janvier, affirme le président de la Chambre de commerce, Michel Leblanc. Il explique cette progression par le travail de préparation des employeurs, qui avaient élaboré leurs plans de retour dès l’automne dernier.

De fait, l'existence d'une politique de télétravail hybride est désignée par 78 % des répondants comme étant un élément « qui facilite le retour au bureau ». Un peu moins de la moitié des employeurs (41 %) ont déjà mis un plan en œuvre, tandis que 47 % des dirigeants affirment être en train de le communiquer.

Le manque d'esprit d'équipe (34 %) et l'isolement social (32 %) étant les principaux problèmes liés au télétravail, l'enthousiasme [...] de retrouver les collègues et de consommer au centre-ville sont d'autres raisons qui poussent les travailleurs à migrer vers le centre-ville.

La CCMM se réjouit d'ailleurs de l'impact de ce retour progressif au bureau sur la relance économique de la métropole.

On sait que le mode hybride est apprécié et qu'il va s'installer dans les entreprises. Par contre, on peut dire que les résultats sont encourageants pour la vitalité du centre-ville, affirme la directrice principale en stratégie de contenu de la CCMM, Jessica Bouchard.

En effet, le sondage montre que les travailleurs dépensent 106 $ sur une base hebdomadaire dans les commerces environnants, que ce soit pour le café du matin, pour le dîner ou dans les bars et les restaurants lors de 5 à 7. Il s'agit d'« une baisse minime » par rapport aux 111 $ dépensés en moyenne chaque semaine avant la pandémie, ajoute Mme Bouchard.

Le sondage contient toutefois un bémol : les appréhensions des travailleurs par rapport au transport en commun. En effet, près du tiers (29 %) des travailleurs craignent d'y attraper le coronavirus.

Cela fait dire à la CCMM qu'il faudra poursuivre l’effort généralisé déjà engagé pour rassurer ces travailleurs. Le retour au bureau passe aussi par un retour dans les transports.

Avec des informations de Melissa François

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !