•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Whitehorse : un bénévole de l’année à l’histoire inspirante

Bill Bruton tient un bouquet de fleurs, alors que Kristina Craig, debout à côté de lui, tient un certificat encadré.

Bill Bruton reçoit son prix de bénévole de l'année de la Ville de Whitehorse des mains de Kristina Craig, directrice générale de la Coalition anti-pauvreté du Yukon. L'organisme à but non lucratif a proposé la candidature de M. Bruton pour ce prix.

Photo : Avec l'autorisation de la Ville de Whitehorse

Radio-Canada

Bill Bruton a connu l’itinérance et les problèmes de dépendance avant de faire une rencontre qui a changé sa vie. Depuis, il redonne à la communauté et vient d’être élu bénévole de l’année par la Ville de Whitehorse.

La candidature de Bill Bruton a été proposée par la Coalition anti-pauvreté du Yukon (YAPC) pour le travail qu’il a accompli à leur côté au fil des ans.

Il y a vingt ans, il était dépendant aux drogues et à l'alcool. Un jour, il a demandé à une passante si elle pouvait lui acheter un café. C'était une inconnue totale et elle a dit oui.

La femme a dit à Bill Bruton que c’était une bonne chose qu’il lui ait demandée un jour où elle avait suffisamment d’argent pour lui offrir sa boisson chaude. Il s’avère qu’elle aussi était passée par les mêmes épreuves.

En buvant leur café ensemble, elle lui a dit de penser à ce qu'il faisait, à sa famille, à tous ceux qui faisaient partie de sa vie, à la façon dont il les affectait et dont ils l'affectaient. J’ai fait beaucoup d’introspection, se rappelle-t-il.

Bill Bruton a pensé aux quelques fois où il a fait des surdoses et a pris conscience qu’il aurait pu facilement mourir.

Tu n'atteins pas ton plein potentiel en tant qu'être humain et tu ne t'aides pas toi-même, car quand tu t'aides toi-même, tu découvres que tu peux aider les autres.

Bill Bruton, un aîné autochtone, explique qu’aujourd’hui la spiritualité joue un grand rôle dans sa vie et son bien-être. Tous les matins, il allume un feu dans son poêle à bois après s’être levé.

Symboliquement, j'écris ma nouvelle vie chaque jour et je commence chaque journée nouvellement parce que j'allume un nouveau feu et cela fonctionne assez bien pour moi.

Vingt ans après cette rencontre qui a changé sa vie, Bill Bruton affirme qu’il est sobre et heureux et que c’est la raison pour laquelle il peut redonner à la communauté.

« J'ai été un sans-abri à un moment donné, et je peux faire quelque chose, vous savez, je peux faire une différence dans la vie de quelqu'un. »

— Une citation de  Bill Bruton

Il dit que recevoir le prix de bénévole de l’année le fait se sentir très bien et qu’il espère que tous les bénévoles continuent à être reconnus pour ce qu’ils accomplissent. Ce sont les piliers des organismes à but non lucratif de Whitehorse.

Un homme en casquette entouré d'arbres.

Bill Bruton a fait du bénévolat pour plusieurs organismes au fil des ans.

Photo : Avec l'autorisation de Bill Bruton

Bill Bruton a commencé son engagement auprès de la Coalition anti-pauvreté après avoir suivi leur programme Les voix influencent le changement qui enseigne les techniques de plaidoyer et de narration aux personnes sans-abri, vivant dans la pauvreté ou exclues socialement, afin qu'elles puissent défendre leurs intérêts, ainsi que ceux de leur communauté et de leurs pairs.

Depuis, il s’est engagé dans de nombreux projets de la coalition, affirme Kristina Craig, la directrice de YAPC. Elle ajoute qu’il siège au conseil d'administration ainsi qu'à un conseil consultatif communautaire qui détermine comment utiliser les fonds fédéraux pour lutter contre l’itinérance.

Bill Bruton a également fait du bénévolat auprès d’autres associations comme le Skookum Jim Friendship Centre, qu'il a aidé à distribuer ses premiers repas de Noël à Whitehorse.

Aux personnes qui souhaiteraient elles aussi donner à la communauté, il conseille de trouver ce qu’elles aiment faire.

Vous êtes une personne heureuse parce que vous faites quelque chose que vous voulez faire. Et ça, c'est important quand on est bénévole.

Avec les infos de George Maratos et Michel Proulx

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !