•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau programme vise à former plus de médecins inuit

Chargement de l’image

Deux étudiants inuit commenceront les cours à l'École de médecine de l'Université d'Ottawa en septembre 2023.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Le gouvernement du Nunavut, l’organisme Nunavut Tunngavik Inc. et l’Université d’Ottawa ont conclu un partenariat qui a pour objectif d’accueillir plus d’étudiants inuit à la faculté de médecine.

L’École de médecine réservera deux places aux Nunavummiut dès la rentrée de septembre 2023.

Ce nouveau partenariat vise à augmenter le nombre de médecins inuit dans le système de soins de santé et promet du soutien spécifique aux étudiants qui s’y inscrivent, précise un communiqué de presse.

Le gouvernement du Nunavut absorbera certains des coûts liés aux frais d’inscription et de déplacement des candidats admissibles.

Les Inuit du Nunavut peuvent également bénéficier d'une aide supplémentaire pour leur candidature, notamment pour l'obtention des prérequis, par le biais du programme Quvvariarniq de Nunavut Tunngavik Inc. (NTI) et de la Makigiaqta Inuit Training Corporation.

Une fois admis au programme, les étudiants auront accès à une allocation pour la garde d'enfants, le tutorat et d'autres possibilités de formation.

John Main, le ministre de la Santé du Nunavut, espère que l’initiative permettra que davantage de Nunavummiut travaillent dans le domaine de la médecine.

C’est important pour nous d’avoir de plus en plus d’Inuit qui travaillent dans notre ministère. Nous savons tous qu’il y a un besoin pour ces services.

Selon le communiqué de presse, le nombre d'employés inuit dans la santé est resté relativement stable au territoire depuis 20 ans, soit entre 11 et 17 % au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Des travailleurs qui restent au Nunavut

John Main soutient aussi que le nouveau programme aidera à former des travailleurs qui contribueront à construire une main-d'œuvre plus permanente.

C'est important pour nous, en tant que ministère, car nous dépendons fortement d'une main-d'œuvre de passage, explique M. Main, faisant référence aux professionnels de la santé qui viennent souvent du sud du Canada.

Il y a une valeur ajoutée quand les Nunavummiut occupent ces postes en santé, car ils ont clairement une très bonne connaissance du territoire.

Aluki Kotierk, la présidente de NTI et membre du conseil de la Makigiaqta Inuit Training Corporation, est du même avis que le ministre.

Dans les prochaines années, nous aimerions qu’il y ait plusieurs cohortes d’Inuit du Nunavut qui se forment à devenir médecins, déclare-t-elle dans le communiqué.

La formation et l'employabilité de professionnels de la santé inuit sont essentielles pour des soins de santé accessibles, sécuritaires et de haute qualité en Inuktitut au Nunavut.

Selon John Main, le programme devrait coûter environ 250 000 $ sur une période de quatre ans.

Il ajoute que NTI s’est engagé à offrir une aide généreuse aux étudiants inuit et que ces derniers n’auront à payer aucun des frais de leurs études de médecine. Les étudiants nunavummiut allochtones recevront pour leur part l’aide du gouvernement territorial, mais ils devront assumer une partie des coûts.

Les étudiants ont jusqu’au 1er octobre 2022 pour poser leur candidature pour le programme pour la session de 2023.

Avec les informations de Liny Lamberink

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !