•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle importante incursion chinoise dans la zone de défense aérienne de Taïwan

Une formation de bombardiers chinois H-6K.

Le ministère taïwanais a fait appel à ses propres appareils pour diffuser des avertissements.

Photo : afp via getty images / GREG BAKER

Radio-Canada

Le gouvernement de Taipei a signalé vendredi une nouvelle incursion significative de l'aviation chinoise dans sa zone de défense aérienne, la deuxième en importance de l'année sur une journée, avec 18 appareils.

Le ministère taïwanais de la Défense a précisé qu'il s'agissait notamment de 12 avions de combat J-11 et J-16 et de 2 bombardiers H-16.

Cela porte à plus de 370 le nombre des incursions aériennes chinoises depuis le début de l'année.

Le 23 janvier, 39 avions chinois avaient pénétré dans la zone de défense aérienne (ADIZ) de Taïwan.

Le ministère taïwanais a déclaré qu'il avait fait appel à ses propres appareils pour diffuser des avertissements et déployé des systèmes de missiles de défense antiaérienne pour pister les avions chinois.

L'île de Taïwan vit sous la menace d'une invasion de la Chine, qui la considère comme étant une partie de son territoire à reprendre un jour, de force si nécessaire.

Elle fournit depuis septembre 2020 les données sur ce type d'incursions dans sa zone de défense aérienne.

Au dernier trimestre 2021, elles ont augmenté, en particulier en octobre, avec 196 incursions enregistrées et jusqu'à 56 avions en une seule journée.

Sur l'ensemble de l'année dernière, l'AFP a recensé 969 incursions d'appareils des forces armées chinoises dans la zone de défense aérienne taïwanaise, plus du double de 2020 (380).

L'ADIZ de Taïwan diffère de son espace aérien. Cette zone est bien plus large et recoupe en partie l'ADIZ chinoise.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !