•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle directrice de la FFT se dit prête à relever les défis qui l’attendent

Une femme sourit à la caméra.

Audrey Fournier vient de prendre la tête de la Fédération franco-ténoise (FFT) après avoir dirigé le Réseau TNO Santé pendant cinq ans.

Photo : Carole Musialek

Radio-Canada

Après le départ de Linda Bussey en mars, c’est Audrey Fournier qui a été nommée à la tête de la Fédération franco-ténoise. Elle fera face à plusieurs grands défis qu’elle nous explique dans une entrevue.

Originaire du Québec, Audrey Fournier est passée par le Collège nordique francophone avant de passer cinq ans à la tête du Réseau TNO Santé.

J’ai quand même été chanceuse, j’ai touché à plein de volets aussi, autant à l’immigration [qu']au niveau de la justice pour le plan pour les langues officielles, explique-t-elle.

Ça m'a donné une bonne idée de la variété des enjeux qu’on retrouve au Canada.

Parmi les projets qu’Audrey Fournier devra continuer à porter, il y a bien sûr le centre communautaire francophone, mais aussi la mise en place du Plan de développement global, qui vise à définir dans quelle direction s’en va la francophonie ténoise pour les cinq prochaines années.

Autre défi : la mise en œuvre des recommandations sur la structure de la communauté, dont l’objectif est notamment de mieux déterminer le mandat de chaque organisme, les améliorations à apporter et les occasions de mettre en commun des ressources.

Il y a plein de défis, mais on va tous les relever!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !