•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

9 M$ pour aider Duvaltex à moderniser son usine de Saint-Georges

Deux employés se tiennent près d'une machine dans une usine de fabrication de textiles.

L'usine de Duvaltex de Saint-Georges compte environ 200 travailleurs.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Chargement de l’image

Le gouvernement Legault a annoncé vendredi l’octroi d’un appui financier de 9 millions de dollars à l’entreprise Duvaltex afin de l'aider à moderniser son usine de textile de Saint-Georges, en Beauce.

L’aide gouvernementale prendra la forme d’un prêt de 5,5 millions d’Investissement Québec et d’un second prêt de 3,5 millions issu du programme Essor. Le projet de modernisation des installations de Duvaltex est évalué à 15,8 millions.

Le président et chef de la direction, Alain Duval, affirme que ces investissements sont essentiels pour maintenir les opérations de l’entreprise et lui permettre de poursuivre son expansion, surtout dans le contexte actuel de pénurie de main-d'œuvre.

L'enjeu numéro 1

Comme partout ailleurs, c'est l'enjeu numéro 1 de l'organisation, confie M. Duval en entrevue à Radio-Canada. Bien sûr, il y a un volet immigration qui va venir un peu aider, mais à terme, ça prend plus que ça. Il faut vraiment faire une transformation très avancée pour poursuivre.

« C'est incontournable aujourd'hui, avec la pénurie de main-d'œuvre, de se robotiser, de s'automatiser et de continuer d'investir dans le numérique. »

— Une citation de  Alain Duval, président et chef de la direction, Duvaltex

Duvaltex se spécialise dans la conception et la production de textiles novateurs et écoresponsables. L'entreprise se décrit comme le plus grand fabricant de textiles pour les mobiliers de bureau en Amérique du Nord.

Chargement de l’image

Alain Duval affirme que le succès de son entreprise passe par l'automatisation de ses installations.

Photo : Radio-Canada

Elle est également un important fournisseur de tissus synthétiques servant à la conception de vêtements médicaux et d’équipements de protection individuelle. En février 2021, Santé Canada avait homologué un masque de type N95 conçu par Artofix, une filiale de Duvaltex.

Même si le projet d’automatisation vise à réduire la dépendance de l’entreprise envers la main-d'œuvre, les 200 travailleurs de son usine de Saint-Georges vont conserver leur emploi.

Emplois maintenus et créés

Duvaltex s’attend même à ce que la modernisation de ses installations entraîne la création d’une quinzaine d’emplois spécialisés.

Ça va nous permettre d'être plus économiques, plus efficaces, d'avoir une meilleure qualité, de réduire nos délais de livraison et d'être plus agiles face aux besoins de nos clients, résume Alain Duval.

En plus de ses installations de Saint-Georges, Duvaltex gère deux autres usines en Beauce et cinq aux États-Unis. Le fabricant de textiles cherche également à se tailler une place sur le marché européen.

Avec la collaboration de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !