•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Johnny Depp gagnera-t-il son procès grâce aux réseaux sociaux?

La popularité des mots-clics #justiceforjohnny et #teamjohnnydepp sur les réseaux sociaux tels que TikTok et Instagram en dit long sur le soutien indéfectible des admirateurs de l'acteur.

Johnny Depp pendant une audience à la cour du comté de Fairfax, en Virginie.

Johnny Depp semble pouvoir compter sur son armée d'admirateurs pour gagner la bataille de l'opinion publique.

Photo : pool/afp via getty images / JIM WATSON

Que ce soit à la télévision ou sur Internet, ce procès en diffamation de Johnny Depp contre son ex-femme Amber Heard est devenu l’un des plus médiatisés. Et si l’on se fie aux réseaux sociaux, l’acteur de 58 ans a déjà gagné la bataille de l’opinion publique et, par ricochet, son procès.

Devant la cour du comté de Fairfax, en Virginie, Taylor Anne Swartz raconte qu’elle est venue en avion de Chicago pour apporter son soutien à son idole, qu'elle a rencontrée en 2018. Inspirée par son côté vrai et sincère qui l’a aidée dans son cheminement alors qu’elle faisait l’objet d’intimidation, la jeune femme dit que sa vie s’en est trouvée changée et qu’elle a depuis réalisé certains de ses rêves.

Être devant le tribunal chaque jour est donc une sorte de renvoi d’ascenseur, selon elle. Taylor Anne Swartz ne recule devant rien pour assister aux audiences. Il y a deux jours, elle était là en pleine nuit, juste avant 2 h, en file pour avoir un bracelet d’accès au procès, alors que la distribution n’avait lieu que cinq heures plus tard.

Deux femmes tiennent des pancartes en anglais : l'une dit « L'abus n'a pas de genre #MenToo », et l'autre, « Justice pour Johnny Depp ».

Taylor Anne Swartz soutient Johnny Depp et pense qu'il va gagner sa cause face à Amber Heard.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

L’issue du procès ne fait aucun doute, selon elle. Je ne vois pas comment il ne pourrait pas gagner quand on voit toutes les preuves et témoignages dévoilés en cour ainsi que tous les mensonges qu'Amber Heard a proférés. Je suis assez confiante.

Jaye Jefferson, qui vit dans l’État voisin du Maryland, a tenté sa chance dans le but d'apercevoir la star du film Pirate des Caraïbes. Il a l’air tellement sincère et le voir subir tout cela, c’est vraiment dommage, nous confie-t-elle. J’espère qu’il va gagner sa cause.

Un procès sordide

À la base de ce procès qui a bien vite viré au déballage de linge sale et d’histoires sordides entre les deux époux depuis divorcés, Johnny Depp affirme que son ex-femme a ruiné sa réputation et sa carrière et lui a fait perdre de juteux contrats cinématographiques après avoir écrit en décembre 2018 un éditorial dans le Washington Post.

Amber Heard, la main au menton, assise devant un micro.

Amber Heard contre-poursuit Johnny Depp pour 100 millions de dollars américains.

Photo : pool/afp via getty images / JIM WATSON

Amber Heard s’y décrivait comme une personnalité publique victime de violence conjugale, sans pour autant mentionner le nom de Depp. La même année, le tabloïd The Sun qualifiait l’acteur de batteur de femmes. Dans ce procès, il poursuit donc l’actrice en diffamation pour 50 millions de dollars américains. Elle riposte en le contre-poursuivant pour 100 millions.

Une victoire assurée?

Accessible en direct sur des plateformes web, ce procès alimente une quantité invraisemblable de mèmes repris et déclinés en masse sur les réseaux sociaux, notamment sur TikTok. Si l’on se fie à l'écrasante majorité des clips, tout comme aux nombreux commentaires sur les flux en direct, Johnny Depp gagne haut la main.

Ce qu’on voit ici, c’est une bataille sur les réseaux sociaux avec des mots-clics et des commentaires très toxiques, et Johnny Depp est vraiment en train de gagner la guerre des réseaux sociaux, constate la Dre Pamela Rutledge, directrice du Centre de recherche de psychologie des médias, basé à Newport Beach, en Californie.

Un camion de Court TV.

Le procès intenté par Johnny Depp contre son ex-femme à la cour du comté de Fairfax en Virginie fait l'objet d'une surmédiatisation.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Une victoire dans cette bataille médiatique qui pourrait bien se transformer en victoire en cour. C’est très dangereux pour notre système juridique traditionnel parce que c’est très difficile d’isoler le juge ou les jurés de tout ce discours et de ces interprétations sur les réseaux sociaux.

De #MeToo à #MenToo

Sur les pancartes brandies par les partisanes de Johnny Depp comme Taylor Anne Swartz, on remarque une transformation du #MeToo (#MoiAussi) en #MenToo (#LesHommesAussi), dans ce procès qui met en évidence la violence conjugale. Bien souvent, au cours de procès sur ce genre de cause, les femmes penchent en faveur de celle qui en est présumément la victime. Or, dans ce cas-ci, cela ne semble pas être le cas, si l'on se fie aux hordes de partisanes qui défendent l'acteur.

Un retournement de situation qui ne surprend pas Pamela Rutledge. On essaie en général de comprendre une histoire en séparant le bon du mauvais. Toute l’histoire du mouvement #MeToo tourne autour de femmes voulant récupérer leur pouvoir contre les hommes qui ont profité d’elles.

Des spectatrices assises dans une salle.

Les spectatrices sont nombreuses au procès de Johnny Depp dans la salle d'audience du tribunal du comté de Fairfax, en Virginie.

Photo : pool/afp via getty images / JIM LO SCALZO / POOL

Dans ce procès, dit-elle, Amber Heard a été complice de ce genre de comportement problématique.

On ne sait pas qui a vraiment été abusif ni comment tout cela va se jouer dans ce procès, mais ce qu’on sait, c’est qu’il y a tellement d'incertitudes que des gens du mouvement #MeToo qui la soutenaient au début ont commencé à prendre leurs distances d’elle.

Le tribunal des réseaux sociaux

Au cours des dernières années, les accusations d’agression ont plus souvent qu’autrement été plaidées et jugées au tribunal des réseaux sociaux. Il semble que Johnny Depp n’avait pas vraiment le choix de rendre tout cela public parce que sa carrière avait déjà été détruite, estime la directrice du Centre de recherche en psychologie des médias.

Elle croit cependant que grâce à sa base d'admirateurs et à l’image des films hollywoodiens, l’acteur risque d'être avantagé quant à l’issue du procès. On aime toujours le héros qui revient à la fin de façon positive. Je crois qu’ici on a une histoire de rédemption.

Jaye Jefferson sourit en faisant des signes de paix avec les doigts de chaque main.

Jaye Jefferson en est à son premier jour devant le tribunal où se déroule le procès en diffamation de Johnny Depp et Amber Heard.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Arnould

Une base entièrement dévolue à Depp

Jaye Jefferson, dont c’est le premier jour devant la sortie du tribunal, reviendra si jamais elle n’a pas la chance d’apercevoir son acteur favori. Peu importe la décision du jury, maintient-elle, on sera toujours là pour le soutenir.

Même son de cloche du côté de Taylor Anne Swartz, qui sait que son Johnny est bon, sincère, et qu’Amber Heard perdra ce procès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !