•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sainte-Paule retourne en élection

Chargement de l’image

Le maire dit avoir démissionné en raison d'un conflit avec la directrice générale de la Municipalité (archives).

Photo : Radio-Canada

Chargement de l’image

Quelques mois après les dernières élections municipales, les citoyens de Sainte-Paule, dans la MRC de La Matanie, sont de nouveau appelés aux urnes pour élire un nouveau maire.

Le titulaire du poste, Raymond Carrier, qui avait été élu par acclamation en octobre dernier, l’a quitté au cours de l’hiver.

Il explique sa démission par un différend avec la directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité, Mélissa Levasseur. Cependant, cette dernière nie tout litige avec le maire démissionnaire.

Raymond Carrier indique qu'une plainte à la Commission municipale du Québec a d'ailleurs été déposée, ce que confirme la mairesse suppléante, Mylaine Bégin.

Deux candidats

La fin des mises en candidatures a eu lieu le 22 avril.

Deux candidats sont en lice pour le remplacer, soit Johanne Deschênes et Marc Robidoux.

Si elle est élue, la directrice de l'entreprise matanaise JMN Électrique, Johanne Deschênes, visera le rapprochement entre les citoyens.

Il manque d’occasions pour que les citoyens se côtoient, se rapprochent, apprennent à se connaître, s'impliquent dans les dossiers, explique-t-elle.

Elle envisage aussi d'inciter les jeunes résidents de Sainte-Paule à prendre la relève et à s’investir au sein du conseil municipal.

Selon elle, il reste aussi beaucoup à faire sur le plan de la sensibilisation par rapport à la protection de l’environnement dans le village. Elle souhaite aussi s’investir pour protéger le lac du Portage, situé au cœur de la municipalité.

Quant au fonctionnaire fédéral Marc Robidoux, il s’était déjà présenté aux dernières élections municipales à un poste de conseiller.

S'il est élu, il compte mener à bien les dossiers déjà en cours au conseil municipal, dont celui du garage municipal.

Une des autres priorités, c’est la vitesse excessive dans le village, sur le chemin de la Coulée-Carrier. Les camions, ça passe, c’est épouvantable. Le monde ne peut même plus marcher au bord du chemin, raconte-t-il.

Il propose ainsi de demander à la Sûreté du Québec d’augmenter la présence policière ou de contrôleurs routiers.

Le développement de la communauté, l’embellissement du village et la protection des berges du lac du Portage et de la qualité de son eau font aussi partie de ses priorités.

Le scrutin aura lieu le 22 mai, et le vote par anticipation, le 15 mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !