•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un 80e décès en lien avec la COVID-19 en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Chargement de l’image

La transmission du virus diminue dans la région (archives)

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Chargement de l’image

La COVID-19 est responsable ou en partie responsable du décès d'une quatre-vingtième personne en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Depuis janvier, ce sont 29 personnes qui ont succombé à la maladie, notamment en lien avec la forte propagation du variant Omicron du virus sur le territoire.

Entre septembre 2020 et janvier 2021, la maladie a été responsable ou en partie responsable du décès de 32 personnes.

À l’image du reste de la province, la santé publique régionale constate autant en Gaspésie qu’aux Îles-de-la-Madeleine un ralentissement de la transmission du virus, qui circule tout de même toujours dans la région.

On est certainement sur une bonne voie pour atterrir dans un été qui risque de ressembler à l’été passé et l’autre été avant, où on avait peu de circulation, indique le directeur régional de santé publique, le Dr Yv Bonnier-Viger

Il y a actuellement 29 hospitalisations dans la région, selon les chiffres de l’Institut national de santé publique du Québec, mais elles sont en diminution selon lui.

Par ailleurs, la direction nationale de santé publique a annoncé mercredi que l'obtention d'une quatrième dose de vaccin contre la COVID-19 est ouverte à tous les adultes.

Chargement de l’image

Le directeur régional de santé publique, le Dr Yv Bonnier-Viger

Photo : Capture d'écran

Selon le docteur Bonnier-Viger, il est important que les personnes âgées obtiennent cette dose rapidement, mais les autres peuvent attendre jusqu'à l'automne pour l'obtenir.

Ça reste important pour les personnes de 80 ans et plus et celles de 70 et plus qui ont reçu leur dernière dose il y a plus de six mois, parce que l’immunité baisse plus facilement dans ces tranches d’âge, explique-t-il.

Face à une diminution de l'achalandage aux centres de vaccination, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie va effectuer une réduction des plages horaires ouvertes pour la vaccination à compter de lundi.

L'organisation se dit prête à se réajuster en cas d'affluence.

Port du masque

Le docteur Bonnier-Viger conseille aux personnes vulnérables, immunodéprimés ou présentant des symptômes de la COVID-19 de conserver le port du masque dans les endroits publics malgré la fin de l'obligation à compter du 14 mai.

Tant que le virus circule, il peut infecter des personnes qui seront plus vulnérables que d’autres et qui risquent d'être assez malades ou d'en mourir, rappelle-t-il.

Le port du masque deviendra une décision individuelle, indique le directeur régional de santé publique, qui croit qu’il deviendra une pratique courante dans la société, comme c’est le cas dans certains pays d’Asie comme en Corée du Sud ou à Hong Kong.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !