•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Breaking the Curse : drames et comédies entourant les menstruations

Les comédiennes Kristel Harder, Ezra Forest, Bobbi-Lee Jones prennent part à la production de Breaking the Curse, à Saskatoon en mai 2022.

Les comédiennes Kristel Harder, Ezra Forest, et Bobbi-Lee Jones prennent part à la production de Breaking the Curse.

Photo : Nicole Stevenson

Les troupes saskatchewanaises du 25th Street Theatre et du Ferre Play Theatre proposent une pièce de théâtre documentaire à propos des menstruations. Breaking the Curse est une oeuvre affirmée et féministe présentée sur écran, à la façon d’un film.

C’est l’auteure Rachel Walliser qui est à l'origine du projet.

Cette dernière a passé plus d’une année à effectuer des recherches et à tenir des entrevues sur le sujet des menstruations pour pouvoir écrire le texte de l'oeuvre.

« Travailler sur cette pièce m'a rassurée sur le fait que [les menstruations] sont une chose naturelle qui se produit, qu’on n'est pas seules. »

— Une citation de  Rachel Walliser, auteure

Les témoignages qu’elle a ainsi recueillis sont interprétés mot à mot par 12 interprètes, une distribution majoritairement composée de femmes, mais aussi de personnes non binaires.

« Ce sont les mots de plusieurs femmes et d'autres personnes de la province qui décrivent leurs expériences avec les menstruations. »

— Une citation de  Gabrielle Dufresne, comédienne

On y retrouve notamment la comédienne Gabrielle Dufresne qui se dit être choyée de faire partie de cette pièce anglophone, d'autant plus que c'est un sujet qui lui tient à coeur.

La moitié de la population globale a des menstruations, mais c’est souvent un sujet tabou. On n'en apprend pas beaucoup à l'école et on est souvent inconfortables d’en parler, indique-t-elle.

On y parle de sujets difficiles : la perte d’une grossesse, les douleurs, les chirurgies, mais on y trouve aussi la touche humaine, la touche humoristique, explique Gabrielle Dufresne. On touche à la ménopause et aux expériences comiques sur les premières règles : certaines personnes étaient prêtes et d’autres n’avaient aucune idée de pourquoi elles saignaient.

Une oeuvre féministe, mais universelle

La comédienne fransaskoise observe d'ailleurs que le moment est tout désigné pour aborder le sujet, notamment avec la réouverture du débat entourant le droit à l'avortement aux États-Unis.

Les droits du corps des femmes sont souvent considérés comme moins importants, dénonce-t-elle. Le gouvernement semble penser qu’il peut imposer des choses sur nos corps. C'est vraiment dangereux ce qui se passe aux États-Unis et ça influence le Canada. Nos droits ne sont pas si protégés ici non plus.

Les comédiennes Kristel Harder, Ezra Forest, Bobbi-Lee Jones prennent part à la production de Breaking the Curse, à Saskatoon en mai 2022.

La pièce est disponible en diffusion web jusqu’au 15 mai.

Photo : Nicole Stevenson

Gabrielle Dufresne croit que la pièce parviendra à toucher par son universalité.

« Même si la personne qui vient voir la pièce n’a pas de menstruations, elle connaît une personne qui vit avec ça une fois par mois. »

— Une citation de  Gabrielle Dufresne, comédienne

La production est le fruit de la collaboration de quatre metteuses en scène : Johanna Arnott, Jennifer Dawn Bishop, Erin Brophy et de Marley Duckett.

La première de Breaking the Curse a eu lieu le 5 mai au Théâtre Roxy de Saskatoon. La pièce est maintenant disponible en diffusion web jusqu’au 15 mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !