•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé mentale : une ligne d’écoute en français dès maintenant en Alberta

Chargement de l’image

Andy Ridge, sous-ministre adjoint responsable du plan d'action du ministère de la Santé dans le cadre de la Politique en matière de Francophonie du gouvernement de l'Alberta, Paul Denis, directeur général Réseau santé Alberta, Isabelle Laurin, directrice générale de l'ACFA, et Rhéal Poirier, directeur général du Secrétariat francophone de l'Alberta lors du lancement de la ligne d'écoute 1 800 en français en Alberta.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Yde

Les Franco-Albertains qui ont besoin d'aide en matière de santé mentale ont désormais accès une ligne d'écoute dans leur langue en tout temps, en composant le 1 800 567-9699.

Cette initiative répond au besoin de la communauté francophone de s’exprimer dans sa langue maternelle, surtout en situation de détresse. L’organisme Tel-Aide Outaouais offre désormais son service téléphonique aux Albertains grâce à un partenariat avec le Réseau santé Alberta.

La présidente de la fédération des aînés franco-albertains, Jeannine de Moissac, accueille ce nouveau service dans la province avec enthousiasme.

Je trouve ça formidable, dit-elle. À cause de la pandémie, c’est très pertinent. Parce qu’en fait, on a besoin de parler. Ça fait un bien immense lorsqu’on peut avoir accès à cette écoute, c’est une ressource, j’en suis certaine, qui va aider énormément de monde.

La pédiatre Isabelle Chapados abonde dans le même sens, et précise qu’il est plus facile de s’exprimer dans sa langue maternelle en situation de vulnérabilité.

Quand on est malade de façon psychologique ou même physique, c’est toujours important de parler avec quelqu’un qui comprend notre langue, qui comprend nos codes sociaux.

Selon la Dre Chapados, il est possible de manquer plein de choses quand on parle à quelqu’un qui ne nous comprend pas .

Bien que la population albertaine ait accès à une ligne consacrée à la santé mentale, si on avoir le service en français, il faut demander un interprète. L’agente de projets de Réseau santé Alberta Isabelle Déchène-Guay explique que le fait de passer par un intermédiaire sur le plan linguistique a ses limites.

Parfois, exprimer ses émotions dans sa langue à un inconnu, on ne sait pas si la personne va bien le traduire.

Si la ligne d’écoute a un financement assuré pour les trois prochaines années, son avenir dépendra des partenariats à venir, selon le directeur général du Réseau santé Alberta, Paul Denis.

Nous allons créer un comité qui va essayer de trouver comment on va faire pour assurer la pérennité du service, précise-t-il. Pour le moment, ces trois ans sont financés par une contribution de Santé Canada [dans le cadre du Plan d'action pour les langues officielles 2018-2023], mais après trois ans, il faut trouver autre chose.

TAO Tel-Aide a répondu à près de 12 379 appels en 2020-2021 dans ses quatre salles d'écoute. Plus de 60 bénévoles formés prennent les appels de personnes vivant une détresse psychologique de tous âges.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !