•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique a pu suivre les Canadiens à la trace pendant la pandémie

Une femme asiatique portant un masque achète des aliments dans un supermarché. Elle tient son cellulaire dans une main. Elle regarde le prix des aliments sur les étagères.

L'Agence de la santé publique a pu avoir un portrait détaillé du comportement des Canadiens pendant la pandémie, y compris les visites à l'épicerie, les rencontres, le temps à la maison et les voyages.

Photo : Getty Images / hxyume

La Presse canadienne

Un rapport transmis au comité de l'éthique des Communes montre que les déplacements des Canadiens, y compris vers un magasin d'alcool ou une pharmacie, ont été suivis à la trace – à leur insu – pendant la pandémie de COVID-19, par l'entremise de leur téléphone cellulaire.

La société BlueDot, spécialisée dans l'analyse de la mobilité en matière de santé publique, a rédigé des rapports, à l'aide de données anonymisées, pour l'Agence de la santé publique du Canada, afin de l'aider à comprendre les habitudes de déplacement des citoyens pendant la pandémie.

Le gouvernement fédéral a transmis l'un de ces rapports au Comité permanent de l'accès à l'information, de la protection des renseignements personnels et de l'éthique, qui a enquêté cet hiver sur la collecte et l'utilisation par la santé publique de données des téléphones cellulaires.

Un portrait détaillé du comportement des Canadiens

Le rapport révèle que l'Agence de la santé publique a pu avoir un portrait détaillé du comportement des Canadiens pendant la pandémie, y compris les visites à l'épicerie, les rencontres avec la famille et les amis, le temps passé à la maison et les voyages dans d'autres villes ou provinces.

Les députés membres du comité de l'éthique ont exprimé leur surprise devant la quantité d'informations contenues dans ce rapport, même si on avait supprimé tous les renseignements personnels qui auraient permis d'identifier les usagers des téléphones.

Des recommandations

Le comité a publié mercredi un rapport à la suite de son enquête globale sur la collecte de données téléphoniques par la santé publique pendant la pandémie. Le comité recommande notamment que le gouvernement prévienne les Canadiens s'il recueille des données sur leurs déplacements, et qu'il leur permette aussi de se soustraire à cette collecte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !