•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13,6 % des patients ont quitté les urgences à Winnipeg sans voir de médecin en mars

Vue extérieure du Centre des sciences de la santé.

Le Centre des sciences de la santé, à Winnipeg, a le taux le plus élevé de patients qui quittent l’hôpital sans consulter de médecin.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada

Selon des données de Soins communs Manitoba, 13,6 % des patients ont quitté une salle d’urgence à Winnipeg sans voir de médecin, en mars, soit environ 2700 personnes. Ce taux se situe au-dessus de la moyenne annuelle de 8,9 %, selon un porte-parole de Soins communs.

Parmi tous les hôpitaux de Winnipeg, c’est le Centre des sciences de la santé qui a le taux le plus élevé en mars, soit 24,1 %. En mars 2021, ce taux était de 19,2 %. La situation est inquiétante, selon Soins communs Manitoba.

Ces données sont aussi inquiétantes que peu surprenantes, déclare dans un communiqué l’urgentologue et président de l’organisme Doctors Manitoba, Kristjan Thompson.

Ces temps d’attente sont un symptôme d’un ensemble beaucoup plus large de problèmes [...] qui datent d’avant la pandémie, estime-t-il.

Le Dr Thompson ajoute que les solutions doivent s’attaquer aux sources du problème, comme le manque de capacité pour recevoir des patients, les problèmes d’effectifs et le besoin d’une organisation qui reflète les témoignages [...] du personnel soignant .

Depuis octobre 2021, plus de 12 800 patients sur 111 290 ont quitté des hôpitaux et des salles d’urgence de Winnipeg sans voir de médecin, c’est-à-dire plus de 11 %.

Revenir bredouille

Kelly Fuhr fait partie des personnes qui ont quitté l’urgence sans voir de médecin. Il y a près d’un an, elle a dû se rendre à la salle d'urgence du Centre de santé régional de Brandon pour des complications liées à la COVID-19.

Je ne pouvais pas respirer et j’ai paniqué [...] Je me suis dit que, pour être prudente, je devrais me rendre à l’urgence, raconte-t-elle. Elle se souvient d’avoir vu une salle d’urgence tellement remplie qu’une femme gisait sur le sol en train de vomir.

« J’ai regardé autour de moi et je me suis dit : on ne peut pas m’aider. Cela montre que la province nous a laissés tomber. »

— Une citation de  Kelly Fuhr

Après quatre heures d'attente durant lesquelles elle a vu de plus en plus de gens arriver en ambulance, elle a décidé de repartir, estimant que des personnes plus mal en point qu'elle attendaient depuis plus longtemps.

Un projet pilote pour diminuer les temps d'attente

Soins communs affirme que le gouvernement du Manitoba envisage d’étendre un projet pilote déjà en place au Centre des sciences de la santé pour réduire à la fois les temps d’attente dans la salle d’urgence et le nombre de personnes qui la quittent sans voir de médecin.

Le projet, mis en place en août 2022, consiste à faire travailler un groupe composé d’un urgentologue, d'une infirmière et d’une infirmière auxiliaire dans la salle d’urgence pour déterminer les patients qui ont le plus besoin de soins.

Selon Soins communs, ce mode de fonctionnement à permis de diminuer les temps d'attente et le nombre de personnes qui quittent les urgences sans voir de médecin.

La province prévoit de dépenser 1,2 million de dollars pour étendre le projet pilote à d’autres services du Centre des sciences de la santé et appliquer le modèle à l’Hôpital Saint-Boniface et à l’Hôpital Grace de Winnipeg.

Avec les informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !