•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plein de diesel coûte 59 $ de plus qu’il y a un an, où va votre argent?

Chargement de l’image

Les prix à la pompe dans les premiers jours de mai 2022 au Nouveau-Brunswick ont de quoi à faire penser deux fois les automobilistes avant de faire le plein.

Photo : CBC / Robert Jones

Radio-Canada

Le prix du diesel vient d'augmenter trois fois en quatre jours. Au Nouveau-Brunswick, après des hausses mercredi, vendredi et samedi, le diesel se vend près de 2,5 $ le litre. C’est 1,18 $ de plus qu’à pareille date l’année passée.

Si vous achetez 50 litres de diesel à ce prix, une station-service pourra vous remettre une facture de près de 125 $.

C'est 59 $ de plus qu'il y a un an.

Comment expliquer cette augmentation? Où va cet argent?

Taxe carbone et taxes de vente : 9 $

Les pêcheurs et les agriculteurs sont exemptés de la taxe carbone. Pour les montants de la TVH qu'ils paient, ils reçoivent un crédit de taxe sur les intrants.

Les consommateurs ne faisant pas partie de ces catégories doivent payer ces deux taxes.

La taxe carbone sur le diesel a augmenté de 2,68 cents le 1er avril.

Sur les 59 $ supplémentaires que coûte le plein de diesel, la taxe carbone n’ajoute que 1,34 $ de plus.

Les taxes de vente provinciale et fédérale ont davantage d'impact.

À 246,9 cents le litre de diesel au Nouveau-Brunswick, un consommateur paie 32,2 cents pour la TVH. C'est 15,5 cents de plus le litre qu'à pareille date l'an dernier.

Sur un plein de 50 litres, c'est 7,75 $ de plus qu'à pareille date en 2021.

Sur les 59 $ supplémentaires que coûte cette année un plein de 50 litres de diesel au Nouveau-Brunswick, les taxes de vente (7,75 $) et la taxe carbone (1,34 $) ne représentent donc qu'un peu plus de 9 $.

Pétrole brut : 20 $

Souvent mentionné en premier lieu lorsque le prix de l'essence augmente, le prix du baril de pétrole joue un rôle, mais pas le plus important.

Selon les données compilées par la plateforme analytique Kalibrate, le pétrole brut acheté des régions pétrolifères de la mer du Nord (Allemagne, Danemark, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni) et importé dans l'Est canadien coûtait à la fin d'avril de 35 à 50 cents de plus par litre qu'à pareille date en 2021.

Sur un plein de 50 litres de diesel au Nouveau-Brunswick, cela ajoute donc 20 $ à votre facture.

C'est beaucoup, mais c’est seulement le tiers de l'augmentation totale.

Marges bénéficiaires des raffineries de pétrole : 30 $

Le facteur le plus important dans la hausse majeure du prix du diesel que l’on constate actuellement est l'argent que font les raffineries de pétrole lorsqu'ils vendent du diesel et d'autres carburants similaires, comme le mazoute (l'huile à chauffage) et le carburant pour l'aviation.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une raffinerie du producteur russe de pétrole Lukoil le 26 avril 2022 à Volgograd, en Russie.

Photo : Reuters

La Russie est un exportateur majeur de diesel en Amérique du Nord. Depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les sanctions économiques imposées aux Russes par une multitude de pays, dont le Canada, perturbent le marché.

Les prix atteignent des sommets historiques. Raffiner du pétrole brut pour en faire du diesel est plus payant en ce moment.

Les marges de profit des raffineries sont plus ou moins 60 cents plus élevées qu'à pareille date l'an passé pour un litre de diesel.

Sur un plein de 50 litres de diesel au Nouveau-Brunswick cette semaine, cela fait monter votre facture d'environ 30 $.

C'est à peu près la moitié de l'augmentation ressentie par les consommateurs.

D’après le reportage de Robert Jones, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !